FASTEF : Arrêt des enseignements et des charges administratives ce mercredi par le SAES.


FASTEF : Arrêt des enseignements et des charges administratives ce mercredi par le SAES.
Après avoir alerté sur les conséquences en perspective et le non-respect des engagements sur les droits du personnel enseignant et de la formation, la section SAES de la faculté des sciences et technologies de l'éducation et de la formation a lancé un débrayage ce mercredi à partir de 09h.

Cette décision est survenue relativement aux revendications suivantes : 

- Le blocage d’une formation déroulée par les enseignants de la FASTEF qui attendent le paiement d’un service effectué en juillet 2019 et qui concerne le fonctionnement de la formation et d'autres aspects focaux tournant environ à quelques 200 millions...

- Il s'agit aussi d'un risque qui pourrait affecter la formation d'à peu près 900 enseignants titulaires de Bac, de licence ou de master.

Le syndicat autonome de l'enseignement supérieur de la section FASTEF a notamment fustigé l'indifférence de l'ancien ministre de l'enseignement supérieur Mary Teuw Niane et se dit déçu du comportement passif de l'actuel ministre "insouciant de la qualité des enseignements et des carrières de ses agents engagés volontairement dans le système éducatif."

Le syndicat note par ailleurs le non-paiement des sommes dues relatives à la formation à distance (2018-2019) des enseignants contractuels et vacataires du ministère de l'éducation.

Cependant, après plusieurs appels lancés par le bureau national du SAES, la section FASTEF-SAES ne compte pas faire pédale douce sur ces revendiactions car, constatant qu'aucune avancée significative n'est encore opérée et que la prévision budgétaire ne les prend pas en compte.
Mercredi 15 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :