Éventuel décalage de la CAN 2025 au bénéfice de la Coupe du Monde des Clubs et de la Ligue des Champions : Le diktat de la FIFA sur la CAF ?


La Confédération africaine de football (CAF) se prépare-t-elle à annoncer le report ou la reprogrammation de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) ? Initialement prévue pour l'été 2025 au Maroc, la grande messe du football africain pourrait finalement se tenir au début de l'année 2026. Cette décision aurait pour objectif d'éviter une « incompatibilité » avec la prochaine Coupe du monde des clubs, qui se tiendra du 15 juin au 13 juillet 2025 aux États-Unis. Ce report serait aussi une manière de ne pas créer un chevauchement avec la nouvelle formule de la Ligue des champions qui débuterait vers le mois de septembre prochain…
 
Face à cette situation à la fois grotesque et inquiétante, le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, s'est emmuré dans un silence assourdissant et complice. En guise de réponse à la forte pression, l'instance africaine a publié un communiqué avec un démenti sur le report annoncé, indiquant que le Comité exécutif de la CAF se réunira prochainement pour délibérer sur les dates officielles de la CAN 2025. Une attitude loin d’être rassurante de la part des dirigeants du football africain qui font l’autruche et refusent de prendre la pleine mesure de leur responsabilité face à la FIFA, aussi puissante et influente puisse-t-elle être ! 
 
Selon toute vraisemblance, le sort du football africain et surtout celui de la CAN semble être tiré à la loterie, selon le bon vouloir de la FIFA de Gianni Infantino, qui œuvre nuit et jour pour "freiner" l'évolution exponentielle de cette compétition réalisant des performances remarquables en terme d'audience et d'attractivité. En effet, la dernière édition de la CAN 2024 en Côte d’Ivoire a été diffusée dans 180 pays et a enregistré un record d'audience de plus de 1,4 milliard d'impressions en streaming sur des sites numériques, avec 351,4 millions de vidéos mises en ligne portant sur le tournoi, comme l'indique le média Le Point. 
 
Pourtant, le projet d'une CAN toutes les quatre années est loin d'avoir été rangé dans les tiroirs. En février 2020, lors d'un séminaire de la CAF au Maroc sur les compétitions de football et les infrastructures en Afrique, Gianni Infantino a déclaré : « Je propose d'organiser la Coupe d'Afrique des nations tous les quatre ans au lieu de deux ans. La CAN génère vingt fois moins que l'Euro (la Coupe d'Europe de football). Avoir une CAN tous les deux ans, est-ce bien sur le plan commercial ? Cela a-t-il permis de développer les infrastructures ? Pensez à l'organiser tous les quatre ans. » Une proposition pas convaincante encore moins cohérente au vu des statistiques soulignés un peu plus haut. Cet argument est trop léger pour chambouler une compétition de la dimension de la Coupe d’Afrique des Nations qui fait vibrer les férus de football bien au-delà du continent africain. 
 
Alors que le calendrier de la Confédération africaine de football prévoyait que le mois de septembre marque le coup d'envoi des éliminatoires à la CAN 2025, aucun tirage au sort des groupes n'a pour l'heure été effectué. Aussi, selon les dernières rumeurs, la CAN 2025 pourrait se tenir à une date inédite, vers mi-décembre 2025 à mi-janvier 2026. Cela permettrait à tous les joueurs africains évoluant en Europe et en lice dans les nouvelles formules des coupes d'Europe, qui débutent au mois de septembre, d'être présents pour la compétition, sans handicaper leurs clubs sur la scène européenne. C’est du moins ce qu’a fait savoir le média sport news médias qui a annoncé un report de la Coupe d’Afrique en fin décembre 2025 jusqu’à mi-janvier. 
 
Par conséquent, les nations africaines devraient jouer deux compétitions majeures en 2026 : la CAN et la Coupe du monde. Une situation que de nombreux observateurs jugent "hallucinante et inacceptable !". En réalité, une compétition de clubs ne devrait pas primer sur la CAN, c'est du gros n'importe quoi il faut oser le dire et clore ce chapitre qui n’aurait jamais dû être ouvert. Certains observateurs vont même jusqu'à se demander si la CAF ne serait pas désormais "gouvernée par Infantino", le président de la CAN, le Sud-Africain Patrice Motsepe, président de la CAF depuis 2021, semblant se plaire à exécuter l'agenda de l'instance mondiale au détriment du football africain. 
 
En 2026, les joueurs africains devraient enchaîner la CAN en décembre - janvier et la Coupe du monde en juin-juillet, en plus dans sa nouvelle version avec plus de sélections (32 avant contre 48 en 2026) et plus de matches. Le tout après une saison en club qui s’annonce longue, avec en prime la nouvelle version des Coupes d'Europe avec là aussi des matches dès le mois de septembre ! Pour l’intérêt des footballeurs africains et la préservation de la Coupe d’Afrique, la priorité doit être donnée à la CAN, véritable ADN du continent africain. Ce report qui se profile à l’horizon, pourrait bien être le résultat du sournois diktat de la FIFA sur la CAF, au détriment du football du continent.
Mercredi 12 Juin 2024
Mouhamadou Moustapha GAYE



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :