ETATS-UNIS : Le directeur adjoint du FBI, Andrew McCabe, démissionne

Andrew McCabe fait depuis plusieurs mois l’objet de critiques de la part du président américain. Ce dernier lui reproche sa proximité avec l’ancien patron de l’agence fédérale, James Comey, qu’il avait limogé en mars.


ETATS-UNIS : Le directeur adjoint du FBI, Andrew McCabe, démissionne
Le directeur adjoint du Federal Bureau of Investigation (FBI), Andrew McCabe, a présenté sa démission, à quelques semaines seulement de l’expiration de son mandat, a rapporté lundi 29 janvier la chaîne de télévision NBC, qui cite plusieurs sources proches du dossier.

Andrew McCabe, âgé de 49 ans, a été nommé directeur adjoint au début de l’année 2016 et devait normalement quitter ses fonctions de numéro deux en mars, a précisé NBC. Depuis plusieurs mois, il est dans le collimateur du président américain et a fait l’objet de critiques récurrentes de la part de M. Trump et de responsables républicains, qui l’accusent d’être proche des démocrates.

M. McCabe quitte son poste avec effet immédiat, mais restera sur le registre des employés de la police fédérale jusqu’en mars pour des raisons administratives, a précisé une source gouvernementale à l’Agence France-Presse.

Un ami de James Comey ?

En mai, le patron du FBI, James Comey avait été limogé de façon brutale par le président américain, officiellement pour restaurer « la confiance » dans le FBI. Mais le choix du chef d’Etat aurait également été motivé par la gestion du président américain de deux enquêtes, l’une relative aux e-mails privés d’Hilary Clinton, et l’autre concernant l’enquête sur les soupçons de collusion entre Donald Trump et la Russie.

Donald Trump a publiquement reproché à son ministre de la justice, Jeff Sessions, de ne pas avoir limogé Andrew McCabe à l’époque où celui-ci était directeur par intérim. Le président a accusé M. McCabe d’être un ami de l’ex-patron du FBI, James Comey, qu’il a limogé à cause de l’enquête russe. Et il a reproché à l’épouse de M. McCabe d’avoir des liens avec Hillary Clinton, son ancienne rivale à l’élection présidentielle.

 
Lundi 29 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :