Drame de Rebeuss : ‘’C’est Dieu qui a donné et c’est aussi Lui qui a repris son bien‘’ (famille de Cheikh Ndiaye)


La famille de Cheikh Ndiaye, l’un des détenus décédés à la prison de Rebeuss, il y a une semaine, n’entend pas réclamer de poursuites contre l’Été tat du Sénégal. Elle a accordé son pardon et s’est résignée après la présentation de condoléances du président Macky Sall, par le biais d’une délégation conduite par le ministre de la Justice, Me Malick Sall, laquelle est composée du Secrétaire général dudit ministère, du directeur de l'Administration pénitentiaire, Jean Bertrand Bocandé, entre autres.
 
‘’Les prières sont les plus essentielles dans des situations pareilles. C’est Allah (Swt) qui donne la vie et qui la reprend où, comment et quand Il veut. S’il y a un véritable responsable de la mort d’une personne, il est clair que c’est notre Créateur. Concernant ce drame, on ne doit donc, pas tenter de pointer un doigt accusateur vers son prochain et de le prendre pour responsable. Lui Seul a le pouvoir de donner la vie et de l’ôter quand Il veut. La volonté divine a été faite, nous rendons grâce à Dieu’’, a dit Cheikh Tidiane Ndiaye, grand-père du défunt, devant la famille à Tivaouane Peulh.
 
Le père de Cheikh Ndiaye, Moussa, a décerné son satisfecit au Colonel Jean Bertrand Bocandé, Directeur de l’Administration pénitentiaire. ‘’Je suis satisfait des agents de l’administration pénitentiaire qui avaient en charge mon défunt fils. Que Dieu vous bénisse tous, vous qui avez effectué le déplacement. Je remercie très profondément le Colonel Bocandé. Je suis très content de lui pour son assistance permanente  depuis le décès de Cheikh. J’ai été satisfait de vous depuis le premier jour’’, alors que celui-ci venait lui faire ses adieux, avant de prier pour lui. C’était après la remise de l’enveloppe contenant les 2 millions offerts par le président à la famille.
 
Mais auparavant, Magaye Ndiaye, un des proches du défunt, a relevé que la décision d’accorder son pardon à l’Etat, malgré le décès de leur parent, résulte d’une concertation de la famille. Cependant, il a sollicité l’aide de l’Etat en faveur de la famille de Cheikh Ndiaye qui était l’espoir de la famille et qui laisse derrière lui un papa démuni, une maman meurtrie et des frères. ‘’Nous acceptons la volonté divine’’, a-t-il dit. 
Lundi 2 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :