Dénonçant une « mal présidence » au Sénégal : Le Pr Ibrahima Silla déclare sa candidature pour la présidentielle de 2019


Dénonçant une « mal présidence » au Sénégal : Le Pr Ibrahima Silla déclare sa candidature pour la présidentielle de 2019
Le professeur Ibrahima Silla, Maître de Conférences titulaire et Enseignant-chercheur en science politique à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, a déclaré être candidat pour la présidentielle de 2019. Il tenait un point de presse cet après midi pour lancer le Mouvement Lénen Ak Niénen (d’autres visages du politique pour une autre image de la politique). Un mouvement dira t’il qui « se veut une réponse positive à la vision fataliste du politique s’énonçant dans le « leuwone feuwone » (l’entêtement rétrospectif dans la mal-présidence et l’éternel recommencement politicien du même) ». Pour le Professeur Silla, il est temps de remplacer cette oligarchie au pouvoir depuis les indépendances.
« J’ai observé depuis 25 ans la vie politique sénégalaise. Le moment est venu de remplacer ces gens qui sont toujours au pouvoir, cette oligarchie. Ces gens qui appartiennent au passé mais qui ne passent pas. Les mêmes personnes, les mêmes manières d’être, les mêmes ruses, les mêmes mensonges, les mêmes ingratitudes. Je suis prêt à prendre tous les coups pour arriver à mes fins. Je vais essayer de convaincre avec des idées les populations. Je ne vais pas faire comme les politiciens qui essaient d’acheter la conscience des sénégalais, quand on respecte les gens on ne les achète pas, c’est inciter à la prostitution des idées » a-t-il dit.
Ce qui caractérise notre condition, a t’il ajouté « c’est notre  engagement politique c’est ce que j’appelle la mal gouvernance. Nous assistons au Sénégal à ce que l'on appelle une hyper présidentialisation du politique, le Président incarne tout décide de tout, nomme à des postes et ne respecte même pas le critère qui nous permet de définir un état ».
« Les gens vont dire quel prétentieux, il veut être Président de la République du Sénégal. Mais ils ne vont pas trouver un Macron qui sort de la même école que moi et à 39 ans être Président prétentieux, mais que nous non ? Mais on ne va pas laisser la politique à des gens qui ont décidé de vivre de la politique. Qui en quelques années battissent des fortunes. Il ne faut pas que l’on ferme les yeux. Ce que je crois fondamentalement c’est que les sénégalais sont matures » conclura t’il
Lundi 12 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :