Décentralisation : les collectivités territoriales plaident pour une augmentation progressive de l’indexation de la Tva de 3,5 à 15%


Les collectivités territoriales veulent une augmentation progressive de l’indexation de la Tva aujourd’hui chiffrée à 3,5% à hauteur de 15%. Et ce, de façon progressive. Alé Lo, représentant de l’Association des maires du Sénégal (Ams), en a fait le plaidoyer.
‘On va vers une territorialisation. Mais cela nécessite des moyens. Et ces moyens passent d’abord par une réforme de la fiscalité, en particulier, une réforme des Fonds de dotation de la territorialisation (Fdd). Nous voulons aller à 15% en terme d’indexation de la Tva, mais de façon progressive. Et je suis persuadé que cela nous permettra véritablement de faire le développement à la base et que l’État puisse se charger de la coordination », a déclaré M. Lo alors qu’il se prononçait devant la presse. Et c’était à la sortie du lancement des activités de l’atelier d’information et de partage avec les acteurs territoriaux sur l’État d’avancement et les perspectives de la réforme sur les Fdd.
Une interpellation sanctionnée par l’engagement du ministre à le soutenir devant le président Macky Sall. « Il nous dit, que dans tous les cas, à l’issue de cette restitution et suite à l’atelier que nous tenons aujourd’hui, nous allons trouver les voies et moyens pour faire le plaidoyer auprès du président de la République et cela me paraît extrêmement important, je suis persuadé que nous aurons une oreille attentive, par rapport à la préoccupation des élus locaux ».
Dans ses préoccupations exprimées au micro de Dakaractu Mbour, le représentant de l’Ums a mis le doigt sur la nécessité de procéder à une réforme du mécanisme de financement. « Je voudrais juste insister sur un aspect important qui est la territorialisation des politiques publiques annoncée par le président de la République. Et je pense que pour donner corps à cette volonté politique, il va falloir revoir profondément le mécanisme de financement et c’est la raison pour laquelle nous remercions l’Adm, le Pacasen. Parce que des résultats obtenus aujourd’hui avec le Pacasen urbain, c’est cela qui nous permettra davantage de convaincre nos partenaires traditionnels pour aller vers le Pacasen rural. C’est la raison pour laquelle nous comptons beaucoup sur le travail de l’Adm qui, certainement va changer fondamentalement la situation des communes impactées et qui permettra de rêver demain à des lendemains meilleurs pour l’ensemble des communes du Sénégal », a déclaré Alé Lo.
Vendredi 17 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :