Conseil d’Administration ITIE à Oslo : Mankeur Ndiaye révèle les impacts de l’ITIE au Sénégal


Conseil d’Administration ITIE à Oslo : Mankeur Ndiaye révèle les impacts de l’ITIE au Sénégal
Le Président du Comité National de l’ITIE, l’ancien ministre Mankeur Ndiaye, lors du Conseil d’Administration à Oslo, est revenu sur la mise en œuvre de la Norme ITIE au Sénégal et ses impacts. Selon lui, cela a permis de réaliser des progrès importants dans le cadre de la promotion de la transparence dans les industries extractives.

« Les plus importants sont entre autres l’accès à l’information sur le secteur extractif, la publication des contrats miniers et pétroliers, le renforcement du débat public et le dialogue entre les acteurs, l’amélioration du cadre juridique et institutionnel, la prise en charge des Exigences de la Norme ITIE dans le fonctionnement des administrations et le renforcement de capacités des acteurs », a rappelé Mankeur Ndiaye.

« L’un des points essentiels du processus ITIE est la fiabilité des données. C’est pourquoi, l’intervention de la Cour des comptes dans la procédure de certification des données des Administrations à travers un Protocole d’accord avec le CN-ITIE est un acquis important », a-t-il poursuivi.

En dépit des progrès réalisés, a cependant fait savoir le Président du Comité National de l’ITIE, des défis se posent et nécessitent de nombreux efforts du côté des pouvoirs publics. Il a cité entre autres, « l’intégration effective de l’ITIE dans les systèmes d’information des administrations, la mise en place d’une base de données sur la propriété réelle des entreprises »

Pour finir, et sur la validation du Sénégal, Mankeur Ndiaye a rappelé au Conseil d’Administration que le rapport de collecte initiale des données et celui du validateur indépendant ont été réceptionnés et le Groupe multipartite s’est réuni pour formuler des commentaires et les a envoyés dans les délais. « Des informations complémentaires ont été publiées sur notre site internet et des réponses clarifiant le role des entreprises d’Etat et les données de production ont été transmises », a-t-il dit avant de conclure en se disant attentif à la décision que le Conseil d’Administration prendra sur la validation du Sénégal.

La délégation du Sénégal à ce Conseil d’Administration comprenait aussi Elimane Kane, Ministre du Pétrole et des Energies et Sophie Gladima, Ministre des Mines et de la Géologie.
Mercredi 14 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :