Collectif NON à la Franc-maçonnerie et à l’homosexualité : réponse salée au Grand Orient de France (communiqué)


Collectif NON à la Franc-maçonnerie et à l’homosexualité : réponse salée au Grand Orient de France (communiqué)

Nous collectif NON à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité, accusons réception de votre communiqué du 26 du mois courant indexant le Sénégal.

 

Le peuple sénégalais proclame dans le préambule de sa constitution qu’il est PROFONDEMENT attaché à ses valeurs culturelles qui fondent le ciment de son unité nationale. Un peuple fortement croyant, de musulmans et de chrétiens, gardant jalousement l’héritage de ses ancêtres très riche en valeurs et principes gage de sa stabilité tant enviée dans le monde et moteur de sa paix citée partout en exemple. Un peuple trahi par ses dictateurs ayant appartenu et soutenus par vos loges où règnent conspirations et mensonges dans le bâillonnement et la liquidation de nos héros et patriotes ; lesquelles loges ont organisé le pillage du continent par le biais de la françafrique. Un peuple qui a compris que la franc-maçonnerie fait partie de l’héritage colonial et reste une secte très dangereuse, anticléricale, anti-état et luciférienne dans sa démarche assumée d’éliminer Dieu de la vie des hommes.

Depuis que le Collectif est au courant de votre entreprise satanique de faire de Dakar, le lieu de « tenue » des REHFRAM pour l’année 2018, nous sommes sur le pied de guerre face à votre secte décrite à tord comme puissante et secrète. Notre combat ne fait que commencer !

 

Par votre communiqué, le GODF nous rappelle cette France parasitique, et toujours présente, qui refuse l’autodétermination des peuples du continent car consciente que sans l’Afrique, elle n’aura pas d’histoire dans ce 21e siècle.

Le Collectif rappelle au Grand Orient que ses manœuvres et subterfuges ayant conduit, par le passé, à mettre à genoux l’église française sous le fallacieux combat au nom de la laïcité, ne saurait prospérer au Sénégal.

 

Le GODF combat aujourd’hui l’islam en France avec des lois préparées en loge et portées par des parlementaires dévoués à votre cause. Votre philosophie mensongère de - liberté absolue de conscience et d’expression – devait vous amener sur le terrain des libertés, à permettre aux musulmans de s’épanouir, à ne pas brimer les musulmanes qui ont choisi le port du voile et à ne pas fustiger l’Etat français quand il octroie de maigres terres pour des lieux de culte. Le GODF qui est prêt à défendre la zoophilie, à soutenir les libertés sexuelles des enfants au nom de la liberté des orientations sexuelles est dans une logique de guerre contre toute croyance faisant référence au monothéisme. Cette proclamation de «liberté absolue de conscience» aura certainement motivé le Grand Orient de France à décerner, le 08 avril 2016, à l’ex-ministre de la Santé Mme Simone Veil, la haute distinction de l’Ordre Maçonnique «Marianne-Jacques-France», pour avoir été l’auteure, le 17 janvier 1975, de la loi légalisant l’avortement en France. Le patron du Grand Orient, le «Grand Maître» Daniel Keller, n’a su cacher sa joie en remettant à la famille de Mme Veil ce buste de Marianne, déclarant : «Sa loi sur l’IVG [interruption volontaire de grossesse] est devenue le symbole de l’amélioration de l’Homme et de la société à laquelle les francs-maçons travaillent ; cette loi reste un pilier de notre société». Ainsi, cette négation du droit à la vie, permettant de tuer librement des enfants dans le ventre de leurs mères, constitue un pilier de la société qu’entreprend de bâtir cette obédience maçonnique luciférienne! Un de vos éminents barons, Jean Tuffou, 2e Grand Maître adjoint du Grand Orient, a avoué le 29 mai 2013 que le «mariage pour tous», officialisé en France par la loi du 17 mai 2013, autorisant le mariage homosexuel, a été adopté en loge !

 

En termes de «liberté de conscience», justement, où était le Grand Orient lorsque le Code civil français, renforcé par la «Loi Pasqua» de 1992, sur le regroupement familial, interdisait la pratique de la polygamie ? Maintenant de facto nombre de femmes à l’état de maitresses et pénalisant injustement des travailleurs immigrés musulmans, après avoir déstabilisé leurs familles ? Où était ce prétentieux Grand Orient de France, champion autoproclamé de la liberté de conscience, lorsque des arrêtés préfectoraux iniques ordonnaient, çà et là en Europe, le démantèlement de minarets de mosquées, que des croyants, pourtant régulièrement établis dans ces pays et y gagnant honnêtement leurs vies, ont bâties à la sueur de leur front ?

 

En nous qualifiant d’extrémistes et de forces obscurantistes, le GODF reste dans le déni de l’autre croyant que sa culture est universelle et ses valeurs sont à adopter par tous. NON, l’ère de la tutelle est révolue, REVEILLEZ VOUS !

Le Collectif dit tout simplement que le Sénégal n’a pas de leçon à recevoir du Grand orient.

 

Enfin votre communiqué renseigne sur votre but factice et inavoué comme souligné par Livernette dans son ouvrage intitulé « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture », dans l’affirmation que vous proposez une franc-maçonnerie de progrès libérée de DOGMES, émancipatrice et permettant l’avènement d’une humanité MEILLEURE et plus ECLAIREE. Quel mensonge ! Combattre Dieu et diriger le monde a été, est, et restera votre but.

 

Le Collectif NON à la franc-maçonnerie, prend à témoin la communauté internationale et réaffirme sa ferme détermination à s’opposer systématiquement à toutes manœuvres de vassalisation de nos mœurs ; prétendant nous apporter un nouveau modèle de société pour régenter notre mode de vie communautaire, que s’est librement choisi l’écrasante majorité des croyants de notre pays. Lequel est certes démocratique et hospitalier, mais fermement attaché à la sauvegarde de ses valeurs culturelles et religieuses.

Vos menaces ouvertes viennent conforter plusieurs allégations vous qualifiant d’organisation criminelle à l’origine de plusieurs meurtres et attentats cf (la publication des « grands crimes de la maçonnerie » ou « franc-maçonnerie : rites, violences et crimes »). Nous faisons fi de vos menaces et de toute mise en exécution de ces dernières.

 

Par conséquent, le Collectif NON à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité déclare personae non gratae au Sénégal tous les membres de votre organisation, et assure que les mesures idoines seront prises, le cas échéant.

 

Le Sénégal dit doublement NON à la franc-maçonnerie et à l’homosexualité.

 

 

 

 

 

Fait à Dakar le 30 Janvier 2018.

 

Mercredi 31 Janvier 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :