Circulation de faux billets avec l’arrestation du rappeur Ngaka Blindé : Le professeur Abdoulaye Seck se prononce sur la question


Circulation de faux billets avec l’arrestation du rappeur Ngaka Blindé : Le professeur Abdoulaye Seck se prononce sur la question
Trafic de faux billets de banque, le phénomène prend des proportions inquiétantes avec l’arrestation du rappeur Ngaka Blindé qui avait en sa possession plus de 5 millions Fcfa en faux billets. La récurrence du phénomène inquiète plus d’un.
Le professeur d’économie à l’Ucad, Abdoulaye Seck, directeur de l’institution d’études économiques et sociales a situé le problème à trois niveaux : les nouvelles technologies, l’absence de sanction et d’une prise de conscience collective. « Le premier élément explicatif c’est la facilité avec laquelle des individus pourraient se lancer dans la fabrication et la distribution de faux billets. Parce que vous pouvez collaborer avec des individus malintentionnés à l’extérieur. Mais également les moyens technologiques qui permettent d’imiter à la limite parfaitement les signes monétaires que nous avons chez nous », a-t-il déclaré sur les ondes de la Rfm.
Avant de poursuivre : « là nous parlons d’un crime. Et lorsqu’un crime prolifère c’est parce que les mécanismes légaux de sanction ne sont pas suffisamment dissuasifs pour amener les faussaires potentiels à y réfléchir à deux fois avant de se lancer. Le dernier élément c’est l’absence de prise de conscience collective des populations qui sont usagers de ces signes monétaires quant aux conséquences économiques de la circulation des faux signes monétaires ».

Rewmi Quotidien
Mercredi 20 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :