Atelier d’échanges : L’Ong 3D, la Cosydep, le Forum Civil … mutualisent leurs forces pour mieux contrôler l’action publique


« Que ce soit le Forum civil, l'ONG 3D ou la Cosydep, nous avons jusque-là développé plusieurs initiatives en terme de suivi citoyen des politiques. Et aujourd'hui il est important qu'on puisse s'asseoir pour créer un espace de partage d'expérience,  de connaissances et de bonnes pratiques ». Cheikh Mbow s’est ainsi prononcé à l’occasion d'un atelier national de partage d'expériences et de bonnes pratiques en matière de contrôle citoyen et de redevabilité qui a démarré ce 07 juillet 2021. C'est un atelier qui va durer deux jours, qui est organisé par le consortium Ong 3d, le Forum civil et la Cosydep. 

À l’en croire, cette initiative a pour objectif de rappeler les questions liées à la redevabilité c'est-à-dire la réduction de compte, le droit à la formation, le droit à l'expression doivent être au cœur des politiques publiques. « On ne peut absolument rien planifier, on ne peut absolument rien réussir tant qu'on ne met pas le citoyen qui est le bénéficiaire au cœur de toutes les politiques publiques qui sont développées dans nos pays ».

C’est pourquoi, souligne le secrétaire exécutif de la Cosydep, « il s'agira de développer des instruments et des outils qui vont permettre d'engager mieux les citoyens pour qu'ils occupent leur place dans la définition et la mise en œuvre et des suivis évaluation des politiques publiques ».

Les organisations membres de cet atelier confirment que cette initiative a commencé à se développer « ici au niveau interne parce que si vous vous rappelez, à la veille des dernières élections nous avions organisé un espace d'échanges entre les candidats et nos trois organisations. Après quoi nous avons senti la nécessité de mieux collaborer et grâce à deux partenaires, nous nous sommes retrouvés avec d'autres organisations de la société civile de 7 pays en Guinée Conakry. C'est là où nous avions aussi échangé et nous avions ensemble retenu que cette idée de développer un atelier qui nous permet d'avoir un moment d'échanges d'expérience. Nous faisons d'excellentes choses mais qui ne sont pas toujours valorisées, qui ne sont pas toujours mises en commun. Donc nous avons senti la nécessité de reconduire cet atelier ici au Sénégal ».

« Nous demandons à nos États de décloisonner, à nos États de faire en sorte pour qu'il y ait un meilleur commerce entre les ministères et nous aussi nous devons commencer par nous en faisant en sorte que nos organisations se parlent plus et mieux. Et c'est ça le sens d'une coordination des droits de société civile autour de la problématique de la transparence et de la redevabilité », conclut Cheikh Mbow.
Jeudi 8 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :