Assemblée nationale : Birame Souleye Diop appelle demain à un 23 juin bis


Face à la presse, le président du groupe parlementaire Birame Souleye Diop annonce un recours devant le conseil constitutionnel contre le projet de loi portant report de l’élection présidentielle du 25 février 2024. « Nous attendons la promulgation de la loi pour l’attaquer », annonce-t-il.

Le parlementaire annonce aussi un recours au conseil constitutionnel contre le décret du 3 février reportant l’élection présidentielle du 25 février 2024, dès sa publication officielle.
Pour lui, pour arrêter le coup d’état constitutionnel, c’est au peuple de se tenir debout.
« C’est comme si l’histoire se répétait. Le 23 juin 2011 quand l’Assemblée nationale voulait influencer dans le destin électoral et présidentielle du Sénégal. Aujourd’hui, c’est comme si les mêmes acteurs reprenaient service pour les mêmes résultats. Nous espérons que le peuple comme il l’avait fait, reprendra son pouvoir et s’exprimera démocratiquement pour apporter un terme à ce qui est en train de se passer », avance t-il.

Poursuivant, il lance un appel à tous les démocrates de tout bord à faire face.
« Il y a le titulaire de la souveraineté qui est le peuple sénégalais et tous les députés démocrates », lance le président Birame Souleye.
 Le parlementaire dénonce l’inertie face aux dizaines de requêtes d’ouvertures d’enquêtes parlementaires sur la gestion des deniers publics. 
Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi avait déposé énormément de demandes de créations de commissions d’enquête parlementaire, informe le député.

« Elles étaient systématiquement rejetées sans forme ni discussion. Aujourd’hui, il y a sur la table du président de l’Assemblée nationale des requêtes sur la gestion des ressources du pays. Le dernier en date celle déposée par Guy Marius Sagna qui révèle un cadeau fiscal de 138 milliards », fustige Birame Souleye Diop.
Dimanche 4 Février 2024
Falil Gadio (Stagiaire)




Dans la même rubrique :