Assainissement des eaux stagnantes : L’Onas et le service d’hygiène national signent un protocole d’accord.


Les actes de vandalisme des ouvrages notés dans les cités et autres bassins contrarient les efforts d’évacuation des eaux pluviales et eaux usées dans ce contexte de lutte contre les maladies liées aux eaux non propres à Dakar et dans les régions. C'est pourquoi l’ONAS et le Service d’hygiène ont signé un protocole d’accord aujourd’hui, afin de lutter contre ce phénomène, et pour que la population puisse avoir un bon cadre de vie.

 Le DG de l’ONAS est d'avis que ce  protocole d’accord constituera un gros  soulagement du fait de leur accompagnement par le service d’hygiène. "Ils vont alerter nos prestataires, afin que nos couverts puissent être surveillés et protégés. Nous avons pris toutes les dispositions pour mettre dans un meilleur cadre la vie des populations. » 

Le médecin-colonel Maodo Malick Diop, chef du service d’hygiène national, affirme que « ce lancement a une importance capitale parce que ces eaux stagnantes peuvent donner des maladies à la population comme le paludisme, la diarrhée … » Mouhamadou Lamine Ngom, chef du quartier confirme que la population de la zone de captage a pris les devants en mettant plus de 13 millions, pour éviter et barrer les mécaniciens qui détruisent le bassin; une chose que le directeur général de l'ONAS et son équipe devaient faire...
Lundi 30 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :