Aliments de bétail : la hausse drastique des prix inquiète, grossistes et éleveurs alertent (Reportage).


Si certains des citoyens se plaignent de la cherté des denrées de première nécessité, les acteurs de la chaîne de l’élevage eux, s’inquiètent de la flambée du prix des aliments de bétail. Avec la conjoncture, les variétés ont connu une énorme hausse sur leurs prix.

Le sac de 50kg de maïs qui coûtait entre 9 000 et 11 000 FCFA dans un passé récent, est désormais vendu à 18 000 FCFA, c’est-à-dire entre 400 et 600 FCFA le kilogramme. Pour le sac de foin, il faut débourser entre 5 500 et 6 000FCFA pour s’en procurer, de quoi amener les acteurs de la chaine à plaider pour une revue des coûts.

À la Sogas, grossistes et éleveurs sont dans le désarroi total à cause des répercussions dans leurs commerces. Cette augmentation des aliments de bétail est au dessus de leurs forces, nous ont-ils confié, pointant du doigt l’embargo sur le Mali comme un des facteurs de l’inflation des produits destinés aux bovins et aux ovins. 

Avec la Tabaski qui se profile au mois de juillet, ils ont invité les autorités étatiques à prendre des mesures alternatives pour une stabilisation de la situation, le cas échéant, les difficultés risquent de se faire ressentir sur le prix des moutons.
Mercredi 1 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :