Affaire Fadial : And Gueusseum menace de donner un mot d'ordre de boycott du service de nuit dans les postes de santé et les maternités


L’affaire Gnima Sagna, tel un boomerang, continue de susciter de vives réactions d’acteurs de la santé. Près d’une semaine après que celle-ci a échappé, miraculeusement, à une tentative de viol doublée d’une tentative de meurtre, voilà l’Alliance des syndicats autonomes de la santé (Asas), Sutsas-Sudtm Sat Santé/S-Cnts/Santé And Gueusseum qui entre en jeu. Dans une déclaration datée de ce dimanche 27 juin 2021, parcourue par Dakaractu, ladite organisation syndicale de la santé dit condamner « avec la dernière énergie l'ignoble tentative de viol et d'agression physique barbare perpétrée contre Gnima Sagna, sage-femme au poste de santé de Fajal (district sanitaire de joal) et aussi celle physique dont est victime Marame Ndoye au poste de santé de Gorom2 (district sanitaire de Sangalkam) ; tout cela, moins de deux mois après la récente et méchante fracture de la main de Mariama Cissé, infirmière chef de poste (Icp) de santé de Mboyar (district sanitaire de Diofior) par un autre malfrat ».
 
Des « violences gratuites, sans aucune suite dissuasive », qui, selon   Ousmane Diouf, administrateur de And Gueusseum, éinterpellent le ministre de la Santé et de l’Action sociale (Msas) au moment où ces infirmier(e)s chef de poste (Icp) et Sages-femmes d'état, piliers du système, logés dans des abris peu décents et sans indemnités, respectables et honorant difficilement leurs factures d'eau et d'électricité, ne bénéficient d'aucun gage de sécurité ».
 Face à cette situation déplorable qui a plongé certains personnels de santé dans la psychose, And Gueusseum de prévenir qu’il « n'hésitera pas, si ce péril devrait perdurer, à donner un mot d'ordre de boycott du service de nuit dans les postes de santé et les maternités dans l'insécurité totale ».
Dans le document signé, ladite organisation de dégager sa responsabilité sur de prochaines perturbations dans le secteur de la santé. « La météo socio sanitaire, c'est aussi le dilatoire du Msas dans l'élaboration de l'arrêté organisant la formation complémentaire des techniciens supérieurs de la santé en vue de leur reclassement au moyen de comités créés par son département incluant les pourfendeurs du décret (le ridicule ne tue pas) tout en excluant les initiateurs et défenseurs (Sudtm-Sat Santé/D-Cnts Santé) de sa signature avec pour conséquence un éternel surplace inacceptable dans la démagogie. C'est pourquoi And Gueusseum, prenant à témoin l'opinion publique, rend le Ministre de la Santé et de l’Action sociale responsable de toute détérioration du climat social dans le secteur », relève-t-on de ladite déclaration.
Par ailleurs, l'extension de la carte hospitalière par le chef de l'État avec la réalisation de quatre (04) hôpitaux ultra modernes de dernière génération, And Gueusseum la trouve « salutaire dans le cadre de la couverture sanitaire universelle du fait de la matérialisation de la référence sanitaire ultime régionale ».
 
Lundi 28 Juin 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :