Abdoulaye Diouf Sarr sur l’élimination du paludisme en 2030 : « Ce n’est pas une affaire du système de santé seulement »


 
C’est en vrai chef de guerre que le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a parlé à l’occasion de la cérémonie dédiée à la lutte contre le paludisme qui s'est tenue ce samedi à Dakar.
" Nous nous sommes engagés dans la perspective de 2030 à éliminer cette maladie dans notre pays. Ce n’est pas une affaire du système de santé seulement ", alerte le ministre de la Santé publique, qui croit savoir que cette lutte doit impliquer toutes les ressources humaines, au niveau central par l’impulsion des politiques et au niveau intermédiaire grâce aux actions du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp).
Il a remercié tous les partenaires techniques et financiers de l’Etat du Sénégal, comme l’Organisation mondiale de la santé (Oms).
Ainsi, le ministre a mis le curseur sur " l’importance de s’appuyer sur le dispositif communautaire " pour réussir la mobilisation sociale.
Il a prescrit une "sensibilisation des populations pour changer de comportement face à la maladie et avoir une dynamique préventive. "
" On est prêt à y injecter ce qu’il faut. En matière de ressources, rien ne doit être ménagé pour atteindre l’objectif ", s’engage Abdoulaye Diouf Sarr.
Pour ce qui est du nouveau programme portant sur la térritorialisation de l’activité, le ministre a lancé un appel aux collectivités locales et à tous les acteurs communautaires de base pour relever le défi de l’élimination.
 
Samedi 28 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :