Vague d’arrestations devant ses locaux : Dakaractu dénonce « un acharnement » contre ses invités de marque


Vague d’arrestations devant ses locaux : Dakaractu dénonce « un acharnement » contre ses invités de marque
Ce vendredi, vers 20 heures, le capitaine Mamadou Dièye, démissionnaire de l’Armée sénégalaise et affectant de se présenter à la présidentielle de 2019, a été interpellé par des éléments de la Section de recherches de la gendarmerie nationale devant nos locaux, alors qu’il s’apprêtait à nous accorder une interview.

Cela intervient un mois et onze jours après l’arrestation musclée de Barthélémy Dias, presque dans les mêmes circonstances, puisque plus chanceux, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur avait réussi à terminer son entretien avec votre site préféré.

Loin de nous l’idée d’interférer dans le travail de la justice. Cependant, nous ne mettons pas de gants pour dénoncer ce qui est un véritable acharnement. La gendarmerie nationale connait très bien le domicile des personnalités interviewées par Dakaractu. Pourquoi, alors, n’attend-elle pas qu’elles rentrent chez elles pour les interpeller tranquillement ? 

Ces pratiques et leur récurrence dans nos locaux portent un préjudice à Dakaractu. Nous tenons à garder notre ligne de conduite connue de tous basée sur un traitement professionnel et rigoureux des faits d'actualité.

Ainsi, Dakaractu, qui ne désertera jamais son rôle d’informer juste et vrai, se réserve le droit de saisir toutes les organisations nationales et internationales habilitées à faire condamner de telles pratiques, qui n’honorent pas la démocratie sénégalaise.  
Vendredi 11 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :