Télécommunications : « Les acteurs doivent être plus outillés » (Directeur Artp)


Pour la quatrième année consécutive, l’Artp et le réseau des journalistes Tic se sont retrouvés pour un séminaire de formation et de partage sur les actualités du secteur. 
Venu présider la cérémonie, le directeur de l’Artp, Abdou Karim Sall, est revenu sur l’importance de cet atelier  organisé pour former et échanger avec les professionnels sur les télécommunications. Selon lui, le secteur de la télécommunication évolue très vite et  l'économie numérique embrasse beaucoup de domaines dans les tics, donc c’est normal que les acteurs soient plus outillés pour mieux remplir leurs missions. 
L’Artp, selon Abdou Karim Sall, est l'autorité de régulation et à ce titre, ne fait pas dans la réglementation qui est du ressort du ministère en charge du secteur.
« Le Sénégal est déjà membre du conseil de l'UIT et on est en train de travailler pour maintenir notre place au niveau du conseil de l'Union Internationale des télécommunications. Ce n'est pas quelque chose de très facile parce qu'on a enregistré 17 pays africains qui veulent être membres alors qu'il n'y a que 13 places disponibles. Nous sommes en train de faire jouer ceux qui ont en charge la diplomatie, les contacts pour que le Sénégal soit maintenu comme membre du conseil de l'UIT. Le congrès se tiendra à la fin du mois d'octobre à Dubaï et ce sera l'occasion pour maintenir notre place », a t-il conclu... 
Mercredi 26 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :