Son nom cité parmi les 65 exclus du Ps : Babacar Diop de la Jds a quitté le parti depuis octobre 2017


Le nombre exact de responsables et membres exclus du Parti socialiste ne doit pas faire 65, puisque le leader de la Jds, Babacar Diop, concerné par cette mesure, rappelle avoir quitté le parti senghorien depuis octobre 2017.  
« Pour rappel, dans une correspondance en date du 30 octobre 2017 adressée à M. Ousmane Tanor Dieng, déposée à la Maison du parti et rendue publique à l’époque,  la Jds avait déjà annoncé sa désaffiliation du Parti socialiste. Il ne fait donc aucun doute que c’est par notre volonté, et de manière souveraine, que nous avons quitté ce parti », rappelle le communiqué de la Jds reçu par Dakaractu ce mardi.

« Dès lors, consacrer de manière officielle et sans équivoque notre départ du Parti socialiste, et voir le nom de notre Secrétaire général associé à la liste des responsables exclus de ce parti, suscite en nous le plus grand étonnement », fait remarquer le texte.

« En vérité, les rentiers doublés de conspirateurs qui règnent sans partage à la tête du Parti socialiste ont définitivement perdu la raison. Atteints de paranoïa, ils sont incapables de discernement. Seuls comptent à leurs yeux les prébendes qu’ils tirent de leur soumission au Chef de l’Etat. C’est pourquoi ils ne se sont point gênés de brandir l’exclusion illégale et arbitraire de leurs propres camarades de parti comme un trophée de guerre à présenter à leur commandant en chef, Macky Sall, dans l’espoir d’une nouvelle récompense », fusillent Babacar Diop et Cie.

En définitive, tranchent ces jeunes socialistes : «  la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) demande à Monsieur Ousmane Tanor Dieng d’arrêter d’associer le nom de son Secrétaire général, Babacar Diop, à une quelconque décision liée au Parti socialiste. Pour nous, la page de ce parti agonisant est tournée depuis bien longtemps. La prochaine fois, la Jds portera plainte contre le Secrétaire général du Parti socialiste. Notre seule préoccupation, c’est la construction d’une plateforme politique capable d’engager la résistance contre le régime totalitaire du président Macky Sall ».

 
Mardi 2 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :