Smart Sénégal : Saint-Louis, bientôt une « ville verte et numérique »


La région de Saint-Louis va entrer de plain-pied dans l'ère du numérique. En effet, un protocole d'accord dans le cadre du projet "Smart Territoire" a été signé entre la mairie de Saint-Louis et l'Agence de l'informatique de l'État (Adie). Une convention qui entre dans le cadre du programme national "Smart Sénégal" constitué de 05 composantes : "Safe City", "Smart Territoires", "Villes sans fil, "Smart Education" et "Câble sous-marin". 

Le directeur de l'Adie en compagnie du maire de Saint-Louis, Mansour Faye et des autorités locales a procédé à la visite des chantiers du programme national Smart Sénégal à Saint-Louis.

Mansour Faye qui a apprécié le programme Smart Sénégal s'est prononcé au terme de la visite : "Nous allons travailler en parfaite intelligence pour que les objectifs recherchés à partir de l'espace Sénégal service puissent être atteints."

"Il a été évoqué la difficulté d'acheminement de la fibre optique au niveau de l'île, mais techniquement des solutions seront trouvées par l'Adie pour que la fibre optique arrive au niveau de l'île. Les contraintes avec le patrimoine de l'UNESCO seront levées" pour que le projet puisse être réalisé, a signalé l'édile de Saint-Louis. Qui, par ailleurs, précisera que la ville de "Saint-Louis dispose de potentialités qui vont lui permettre d'être une ville verte et numérisée. C'est dans ce sens que s'inscrivent les projets du programme Smart Sénégal". 

Le directeur de l'Adie, Cheikh Bakhoum,  quant à lui, a d'abord procédé à la présentation du programme Smart Sénégal avant de revenir sur les réalisations de son institution au niveau de la ville tricentenaire. À propos de l'Espace Sénégal service, il note que c'est un cadre offert aux jeunes. "Les produits et les services qui sont développés au niveau de la région de Saint-Louis pourront être exposés à l'ensemble des 45 départements du Sénégal et au monde entier parce qu'ils auront un point d'incubation, d'accélération des activités économiques et sociales au niveau du département. Ce, pour permettre de renforcer tout ce que le gouvernement est en train de faire en terme de création d'emplois dans les localités, mais surtout pour fixer les jeunes dans leurs zones", a-t-il encore expliqué...
Dimanche 18 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :