Santé : Les dangers du thé après les repas (Marie Louise Gaye Diène, nutritionniste diététicienne)


La consommation de thé est devenue une habitude dans la tradition sénégalaise. Cette tendance dont les mérites sont vantés par les populations, comporte cependant un danger sur la santé publique. Il s’agit de la carence en fer qui, à un certain stade, peut entraîner des insuffisances cardiaques, voire la mort du sujet malade. C’est du moins ce qui est ressorti d’un exposé fait ce jeudi 5 novembre 2020 par Mme Marie Louise Gaye Diène, une nutritionniste diététicienne. 
 
Une présentation faite dans le cadre d’une session de renforcement de capacité de journalistes qui lui a permis de plaider en faveur des ‘’bons comportements alimentaires’’. ‘’Aujourd’hui au Sénégal, l’alimentation ne se passe pas dans les meilleures conditions. Le sénégalais consomme trop salée, trop sucré et trop gras. Ce qu’elle a qualifié d’ennemis de la santé et qui expose à des risques de maladies cardiovasculaires (diabète, hypertension), entre autres’’. Ce, avant de plaider pour une utilisation modérée des huiles de cuisson’’. Aux personnes chargées de préparer les repas, Mme Diène a recommandé d’éviter de surchauffer les huiles de préparation ; d’introduire dans l’alimentation davantage de légumes ; de donner aux enfants dès le bas âge l’habitude de consommer des légumes’’.
 
Revenant sur la consommation du thé après les repas, elle recommande, pour les férus, de se donner une marge d’une heure. À défaut, dit-elle, le thé diminue l’apport de fer contenu dans l’alimentation consommé quelques minutes auparavant. 
 
Jeudi 5 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :