Salaires impayés : ISEG et SIBAC en grève.


Les problèmes de salaires impayés secouent les clubs de l’élite du basket féminin et masculin. Après le Dakar université club (DUC), c’est au tour de SIBAC (garçons) et ISEG Sports (filles) de se faire entendre.

Les joueurs du SIBAC ont cessé les entraînements depuis deux jours. Il faut dire que SIBAC ne bénéficie pas, depuis quelques années déjà, de la subvention de SICAP SA. En plus, la subvention de la mairie tarde à tomber. Le club fonctionne avec les cotisations d’anciens sociétaires. L’actuel président Oumar Bâ fait de gros efforts, mais il ne peut pas résoudre tous les problèmes. La SICAP SA faisait partie des bailleurs du club, mais la société ne s’intéresserait plus au sport.

On reste à SICAP pour parler de l'ISEG Sports de Mamadou Diop. Les joueuses de l’équipe première réclameraient 4 mois de salaire. En plus, elles vivent dans des conditions difficiles, sans oublier le manque d’eau dans leur appartement. Le club a demandé le report de son match des quarts de finale play-offs contre Ville de Dakar, ce dimanche, sans doute pour ces problèmes de trésorerie.

Interpellée sur ces difficultés, une source proche du club laisse entendre : « Il y a des problèmes comme dans tous les autres clubs, mais le président fait le nécessaire. On n’a pas de terrain en ce moment, avec le stage des Lionnes. C’est Bopp qui nous prête son terrain. En plus, on a 5 joueuses qui passent le Bac et c’est une difficulté majeure. La direction du club essaie de gérer les difficultés pour la bonne marche du club. C’est difficile pour une seule personne de prendre en charge tous les frais d’un club omnisports... »

Pour sa part, le Dakar université club a épongé un mois d’arriérés de salaire sur les deux. Le Comité de gestion dirigé par Maïmouna Fall devrait régler le reste d’ici vendredi.
Samedi 16 Juillet 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :