Promesse tenue! (Par Amadou Tidiane Wone)


Promesse tenue!  (Par Amadou Tidiane Wone)
«Ayons les femmes et le reste viendra» disait Frantz Fanon dans son livre «l'an V de la Révolution algérienne».
Hommage largement mérité à nos  mères, soeurs et épouses, sans lesquelles la vie ne serait pas. Tout simplement. Cette phrase m'est revenue à la mémoire en regardant Adja Ngoné NDoye, femme politique de talent, à l'occasion du dépôt cet après-midi, au siège de campagne du Président Cheikh Hajibou Soumaré, du premier lot de parrainages qu'elle s'était engagée à collecter...seule.

Et elle a tenu promesse Madame le Ministre Ngoné Ndoye ! En effet, à l'occasion du lancement des opérations de parrainage, et devant plusieurs personnalités alliées, elle s'était engagée à déposer sur le bureau du Président Soumaré 30.000 signatures! On aurait pu croire à une bravade ou à un effet oratoire face à un salle bondée. Eh! Bien Non: Elle a déposé 35.000 parrainages cet après-midi. À mi chemin de la clôture des opérations, plus de la moitié du quotient exigible (entre 52000 et 65000) est mis de côté par celle que je considère comme l'égérie du Mouvement Démocratie et République. Good Job! 

Ceci, sans compter le cumul du travail de fourmis mené par une vingtaine de collecteurs, formés et dédiés exclusivement aux démarches de proximité, selon un programme parfaitement maîtrisé. Ni les apports en cours  de consolidation de tous les autres membres et alliés du Mouvement Démocratie et République. Ni l'organisation minutieuse qui coordonne, dans l'ombre, ce premier test grandeur nature des mécanismes d'une campagne sérieuse. La moisson sera à la hauteur du défi! 

Le symbole que dégage l'acte posé par Ngoné Ndoye est un signal fort d'engagement ainsi qu'un appel à la mobilisation de tous ceux qui aspirent à un changement en 2019. Pour ceux qui y croient et pour ceux qui luttent pour le rendre effectif . Le temps pour nous est donc celui du pragmatisme éclairé. Il commande une efficacité discrète, un effort constant pour creuser des sillons en profondeur . C'est le style du candidat Cheikh Hajibou Soumaré. Le moteur de sa carrière exemplaire.  C'est le modèle qu'il proposera aux électeurs sénégalais. Car, notre pays a besoin de rompre avec la politique spectacle. Les mots sans lendemains débités sans conviction nous désespèrent. Ils ne nourrissent que ceux qui les prononcent. Ces foules préfabriquées qui donnent l'impression d'une adhésion populaire vont devoir trouver matière à occuper leurs journées. Car le Sénégal doit se mettre au travail, dans la douleur au besoin, pour enfanter d'un avenir radieux pour les générations montantes. C'est cela notre seul horizon.
L'acte posé par Ngoné Ndoye est assurément un aiguillon de plus pour fouetter les énergies des engagés et inviter tous les indécis à rejoindre le Mouvement. Pour poser, tous ensemble,  un acte décisif le 24 février 2019 Incha Allah: la première pierre d'un Sénégal nouveau, remobilisé et bien tenu . 

«Allons rekk!» comme disent les jeunes gens.

Amadou Tidiane WONE
Mardi 30 Octobre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :