Place de l'indépendance : une capitaine de la gendarmerie en état de grossesse très avancée, attaquée par 4 individus en état d'ivresse

Mouhamadou Keïta, Alioune Sall, Amadou Samba Wane et Mouhamadou Moustapha Ndiaye ont comparu ce mercredi 07 décembre 2022 devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits de menace de violence et rébellion. Ainsi, ils ont tous été relaxés sauf Mouhamadou Moustapha Ndiaye qui a écopé de 6 mois de prison assortis de sursis.


En effet, le 01 décembre dernier, la dame F. M. Cissé capitaine de la gendarmerie en état de grossesse très avancée est partie à la Place de l'indépendance pour prendre de l'air. Quelques minutes après, le nommé Mamadou Moustapha Ndiaye est venu pour s'asseoir sur le banc mais la gendarme s'y est opposée. Le prévenu n'a pas insisté et est allé voir ses camarades ivrognes. Quelque temps après, il est revenu vers la dame pour s'excuser. Un comportement qui a énervé la partie civile, jusqu'à ce que s'ensuivit une prise de gueule. Sur ces entrefaites, la dame est allée voir les policiers en faction à la rue Carnot. Dépêchés sur les lieux, les limiers n'ont pas jugé nécessaire de les arrêter avant de rebrousser chemin. Insatisfaite de cette décision, la partie civile est allée voir la gendarmerie de Thiong. Ces derniers se sont illico précipité sur les lieux pour les cueillir. Ainsi, les mis en cause se sont farouchement opposés à leurs arrestations au point de se battre avec les hommes en bleu. 
Arrêtés et placés sous mandat de dépôt depuis le 05 décembre 2022 pour menace de violence et rébellion, ils ont fait face au juge du Tribunal des flagrants délits ce mercredi 07 décembre 2022.
 
 
À la barre, les prévenus ont nié les faits. Interrogé en premier, Mouhamadou Keïta déclare qu'au moment des faits, ils étaient ivres. Selon son co-prévenu Alioune Sall domicilié à Guédiawaye, il reconnait que ce jour-là, ils ont bu deux cartons de vin. " Chacun aurait pris 500 ml de vin. En fait, Mouhamadou Moustapha Ndiaye voulait s'asseoir sur le banc à côté de la dame. Mais elle n'a pas voulu que notre copain s'assèye sur le même banc à ses côtés. Mais on ne l'a pas violenté", se dédouane-t-il. Quant à Amadou Samba Wone, il abonde dans le même sens que ses co-prévenus. À son tour, Mouhamadou Moustapha Ndiaye a révélé au Tribunal qu'il est resté 7 jours sans manger. "Ce jour-là, j'ai voulu m'asseoir sur le même banc, mais la dame s'y est opposée. Et je l'ai compris vu son état de grossesse très avancée. Par la suite, je me suis retourné vers elle pour m'excuser. Ce que je n'aurais jamais dû faire", se défend-il.
 
 
Invité à faire son réquisitoire, le représentant du ministère public a souligné que la dame F. M. Cissé était à la Place de l'indépendance pour prendre de l'air. Elle a été prise d'assaut par ces individus. À l'arrivée des gendarmes, ils se sont farouchement opposés à leurs arrestations. Et ils l'ont reconnu à la barre. Ces agissements collent avec l'actualité où les femmes sont victimes de menaces et de violencel. La violence faite aux femmes se banalise de jour en jour. C'est à vous d'éradiquer ce phénomène", a relevé le parquet qui requiert 2 ans de prison dont 6 mois ferme.
 
La défense assurée par Me Abdou Gningue trouve qu'il y a un fort doute sur la matérialité des faits. "Les prévenus n'ont pas levé la main sur le capitaine Cissé ni sur sa mère. Ce dossier, c'est comme du fromage où il y a plusieurs trous que de fromage. Leur état d'ivresse n'a pas été prouvé car les gendarmes n'ont pas fait un test sur eux", a plaidé la robe noire qui demande la relaxe au bénéfice du doute de son client Mohamadou Moustapha Ndiaye à défaut lui faire une application bienveillante de la loi pénale. 
De son côté, Me Iba Mar Diop sollicite que les prévenus soient renvoyés des fins de la poursuite car selon lui, rien ne prouve que la plaignante a été manquée de respect.
 
 
Au finish, le Tribunal après en avoir délibéré conformément à la loi, a relaxé les trois et condamné Mohamadou Moustapha Ndiaye à 6 mois assorti de sursis.
Mercredi 7 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :