Narcisse Nganchop : « Mon pays, ce Cameroun à la face hideuse, risque de sombrer dans la crise si... »

Il est le coordonnateur de "tout sauf Paul Biya." Un mouvement au Cameroun qui est à l'image du mouvement y'en a marre au Sénégal ou encore du Balai Citoyen au Burkina. Narcisse Nganchop est aux premières loges dans la lutte pour une citoyenneté active et une démocratie réelle au Cameroun aujourd’hui en proie à une guerre civile depuis deux années dans ses régions anglophones. Une guerre qui selon Human Rights Watch, aurait fait au moins 170 civils tués ces six derniers mois. Le combat de Narcisse est de faire quitter du pouvoir le président Paul Biya. Un combat qui lui a valu d’être menacé et emprisonné avant que l'homme politique et leader d'opinion qui craint pour sa sécurité ne trouve refuge au Sénégal. Exilé de force et contraint d'abandonner femme et enfants, ce gendre du couple présidentiel de l'ethnie bamiléké et qui a toujours entretenu des relations tendues avec sa belle famille ne démord pas. Il compte poursuivre son combat pour une sortie de crise et pour un Cameroun uni dans sa diversité et dans une Afrique Unie.


Mercredi 17 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :