Mosquée Omarienne : L'approche mesurée de Amadou Ba sur le pétrole et le gaz au Sénégal


Au cours de son discours, Monsieur Amadou Ba a également abordé la question cruciale de l'exploitation récente des ressources pétrolières et gazières découvertes au Sénégal en 2024. Soulignant l'importance stratégique de ces ressources, il a toutefois exprimé une certaine réserve quant à leur gestion et leur impact potentiel sur l'économie nationale.
 
« En 2024, nous entamons un débat crucial sur l'exploitation du pétrole et du gaz. J'ai marqué une certaine distance sur ce sujet car il est essentiel de construire le Sénégal sans dépendre exclusivement du pétrole et du gaz, des produits dont les prix peuvent fluctuer et avoir un impact significatif. Il est primordial d'établir les bases d'une croissance solide et diversifiée, au-delà de ces ressources naturelles », a-t-il assuré.
 
Monsieur Ba a souligné sa prudence à l'égard de ces nouvelles découvertes, rappelant son expérience en tant qu'ancien ministre des Finances et Premier Ministre où il a rarement compté sur les revenus du pétrole. Il a mis en avant la nécessité d'attendre plusieurs années avant de pouvoir évaluer les réelles retombées de l'exploitation pétrolière et gazière sur l'ensemble des Sénégalais.
 
« Il est impératif d'attendre au moins quatre ou cinq ans après le début de l'exploitation pour commencer à observer les effets concrets du pétrole et du gaz sur notre pays. C'est un sujet d'une importance capitale sur lequel je reviendrai ultérieurement pour apporter une évaluation plus approfondie », nous dit-il.
 
 
En intégrant ces propos, Monsieur Amadou Ba a souligné son engagement envers une gestion responsable et réfléchie des ressources naturelles du Sénégal, visant à assurer des bénéfices durables pour tous les citoyens, tout en préservant la stabilité économique à long terme.
Lundi 17 Juin 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :