Me Boubacar Cissé le traite de nullard : La réplique de Me El Hadji Diouf

Les mots ont volé très bas, hier, lors du procès de Khalifa Sall. Me El Hadji Diouf a traité de tous les noms son confrère de la partie civile. Des invectives qui n’ont rien de juridique et qui n’honorent pas la profession d’avocat.


Réponse du berger à la bergère. Me El Hadji Diouf n’a pas perdu de temps pour répondre à Me Baboucar Cissé qui l’avait traité de nullard. Le débat n’honore pas la profession d’avocat. Dans un langage très virulent, Me El Hadji Diouf a qualifié de « mensonge grotesque », les allégations de Me Baboucar Cissé selon lesquelles il courrait derrière les professeurs à la Fac pour avoir une note.
« Je ne comprends pas cette motivation de méchanceté et de haine. Tenir de tels propos à mon encontre, c’est manquer de respect à toutes les personnalités que j’ai eu à défendre », se défend le bouillant avocat.
Sa voix raisonne dans la salle. Il crie, gesticule, utilise parfois la langue de Kocc Barma pour mieux atteindre sa cible. « La jalousie tue. Il a cherché à être célèbre, mais il ne le sera jamais. Il est inconnu. Moi, au moins, je ne suis pas un voleur, je ne suis pas un dealer. Je ne détruis pas un cabinet, je ne tue pas un confrère. Il ne cesse de mentir pour détruire un confrère. Cet homme est aigri », a-t-il vociféré. En faisant fi du rappel à l’ordre du président du tribunal.
Mardi 30 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018