Me Augustin Senghor : « Une crise profonde guette notre football… La FSF pourrait se retrouver avec une charge de près de 2 milliards FCFA »


C’est sur les ondes de Rfm que le président de la fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor a tiré la sonnette d’alarme ce jeudi 9 avril. Le patron du football sénégalais conscient de la situation économique compliquée que traversent les clubs de football professionnels et amateurs, réclament un soutien de l’État Sénégalais. Parmi les « Grands oubliés » du plan de résilience économique et social décliné par le président Macky Sall, le mouvement sportif a crié son désarroi à travers la voix de leur avocat Me Senghor. Ce dernier estime qu’avec de lourdes charges pouvant aller jusqu’à 2 milliards FCFA sur l’ardoise de la FSF, « une crise profonde guette notre football… »

Le monde sportif Sénégalais attend ses « Fonds de contre-attaque » contre le covid-19…

« Nous qui sommes du monde du football, attendons de l’Etat du Sénégal qu’il prenne en compte nos préoccupations dans le programme de résilience économique et social qui est en train d’être exécuté. La fédération Sénégalaise de football connait pas de mal de difficultés. Mais, il nous faut être prudent et prévoyant dans nos décisions, on ne peut injecter le peu de fonds dont nous disposons dans les structures sportives (Clubs de football etc.) »

La FIFA et la CAF encore hors-jeu face à la pandémie 

« J’ai entendu dire au niveau de la FIFA qu’ils sont en train de voir comment venir en appoint aux clubs de football et aux fédérations impactés par cette situation. Je fais partie de la CAF, mais pour l’instant je n’ai pas eu connaissance d’une quelconque action d’appui financier enclenchée par le président Ahmad Ahmad…»

La FSF à bout de souffle, une note salée de 2 milliards FCFA annoncée…

« Beaucoup l’ignorent mais c’est la fédération sénégalaise de football, qui prend en charge l’organisation de toutes les compétitions. Même la Ligue professionnelle de football (Lsfp) fonctionne grâce à une « perfusion » de la FSF. Ce qui fait que rien que sur cette saison, la fédération pourrait se retrouver avec une charge de près de 2 milliards FCFA. En d’autres termes ça risque de sérieusement mettre en péril la FSF. Si nous ne disposons plus de fonds propres pour assurer un bon fonctionnement, une crise profonde guette notre football… Nous avons déjà injecté 150 millions à la Ligue Pro en plus d’une subvention de 4 millions qui a été remise à chaque club professionnel, sans oublier les clubs amateurs et autres groupement associées. Ils ont tous reçu leurs subventions… » 

Pas de reprise du championnat envisageable avant le 4 mai…

« D’ici le 4 mai, nous verrons quelle posture adopter par rapport à la reprise ou pas du championnat. Nous allons nous réunir et en discuter mais restons surtout à l’écoute des autorités étatiques qui sont habilitées à se prononcer sur cette crise sanitaire, notamment la fin de sortie de crise. »
 
Jeudi 9 Avril 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :