Les vérités crues de Me Moussa Bocar Thiam en visite à la Poste : "Le chiffre d'affaires de la Poste ne permet pas à la société de faire face à ses charges!"


Le ministre des Télécommunications et des Postes, Me Moussa Bocar  Thiam, a effectué une visite à la Direction générale de la Poste. L'objectif était de voir les voies et moyens pour remobiliser tous les acteurs afin de redynamiser la structure.

"Le 23 novembre dernier, le président de la République a réitéré ses instructions pour la finalisation de la restructuration de la Poste", a-t-il déclaré. À cet effet, le ministre a tenu à préciser que l'ensemble de la dette de l’État du Sénégal envers la Poste a été réglé pour un montant de 42 milliards. "30 milliards ont été injectés en 2021 et 12 milliards en 2022. À cela s'ajoute la rémunération du service public qui passe de 1,4 milliard à 3 milliards en 2022. Du reste, le président de la République l'a ramené à 6 milliards de francs Cfa... Au moment où je vous parle, toutes les dispositions sont prises pour que l'ensemble du personnel de la Poste perçoive leur salaire. Aujourd'hui, la Poste est confrontée à un défi d'ordre technologique et économique, mais aussi de modernisation!"

À l'occasion de sa visite, Me Moussa Bocar Thiam est revenu sur la crise de la société. Il estime que le problème de la Poste est qu'elle n'est pas rentable. Selon lui, le chiffre d'affaires de la Poste ne permet pas à la société de faire face à ses charges. Ce qui constitue une grande difficulté. "Aujourd'hui, il s'agit d'une batterie de mesures qu'il faudra prendre et parmi ces mesures, il y a le personnel. Aujourd'hui, nous allons vers les critères de performance. Il est important qu'on impulse une nouvelle dynamique au niveau du personnel pour faire le culte de la performance avec l'évaluation du personnel. Et que les personnes moins productives soient renforcées en capacité ou redéployer dans d'autres structures de l’État", a fait savoir Me Moussa Bocar  Thiam.

Le ministre des Télécommunications et des Postes pense qu'avec le nouveau directeur général, ils vont travailler sur une nouvelle forme de gouvernance qui est conforme à la nouvelle loi d'orientation sur la gestion des établissements publics.

Face à cette situation, M. Thiam reste convaincu que les difficultés de la Poste sont à la fois structurelles et conjoncturelles. "Nous savons qu'aujourd'hui avec l'avènement du numérique et du E-commerce, la Poste devrait se positionner par rapport à ses nouveaux défis. Malheureusement, la Poste n'a pas su répondre à ses nouveaux besoins de nos concitoyens", explique Me Thiam qui précise que la Poste a l'obligation de redonner confiance à ses clients. 

Ainsi, le ministre promet que toutes les dispositions seront prises pour que l'ensemble des bourses familiales soient payées par les bureaux de Poste.  Toutefois, il souligne que l'urgence est de prendre toutes les mesures nécessaires pour relancer ce bijou national. "L’État du Sénégal s'engage avec l'ensemble des acteurs pour que la confiance revienne dans la société. La Poste a un patrimoine foncier incommensurable. Elle est partout sur le territoire national", conclut-il.

Pour sa part, le Directeur Général de la Poste, Mouhamadou Diaité, a exprimé son immense plaisir d'accueillir le ministre des Télécommunications et des Postes. Selon lui, la Poste a dû rationaliser ses activités et concentrer ses efforts sur l'essence de sa mission, à savoir fournir le service public postal de manière permanente et sur l'étendue du territoire national avec un personnel engagé qui a su fournir des efforts accrus et soutenus. 

"Aujourd'hui, face aux mutations en cours dans le secteur des Postes et des Télécommunications, il engage son équipe dans une dynamique de transformation structurelle de La Poste en vue de la prise en charge durable des préoccupations des usagers et parties prenantes", dit-il. 

Aussi, il reste convaincu que la Poste peut prétendre à être le leader de son secteur en s'appuyant d'une part, sur les opportunités offertes par les Technologies de l'Information et de la Communication et d'autre part, sur l'engagement du personnel cadre, technique et de service...
Mardi 6 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :