La santé de Tariq Ramadan est compatible avec sa détention


Selon une expertise médicale, l'état physique de l'islamologue suisse, mis en examen pour viols, est compatible avec une détention provisoire.
Tariq Ramadan ne devrait pas recouvrir la liberté pour raisons médicales. L'état de santé de l'islamologue suisse de 55 ans est en effet compatible avec son maintien en détention selon les résultats de l'expertise médicale ordonnée par la justice pour statuer sur sa demande de remise en liberté. C'est ce qu'indiquent ce lundi des sources proches du dossier. 

Le théologien a été mis en examen pour viols le 2 février. Il est écroué depuis à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne).  

La cour d'appel de Paris, devant laquelle il contestait ce placement en détention provisoire, avait ordonné jeudi dernier cette expertise et avait renvoyé sa décision à jeudi prochain. La défense de Tariq Ramadan a plaidé la santé fragile de son client pour demander la fin de sa détention: il souffrirait d'une sclérose en plaques ainsi que d'une maladie qui lui provoquerait des douleurs aux jambes. 
Lundi 19 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :