La FEDER se radicalise et demande au peuple d'arbitrer


La FEDER se radicalise et demande au peuple d'arbitrer
Dans le cadre de leurs tournées syndicales, les camarades de Dame Mbodj étaient à Mbour où ils ont investi les rues pour manifester contre ce qu'ils qualifient d'injustice de la part de l'État.
Face à la presse, Dame Mbodj n'a pas raté le gouvernement qu'il accuse d'avoir tort sur toute la ligne : « nous exigeons le respect des accords, l'État ne joue pas franc jeu avec les enseignants, et aujourd'hui nous assistons à une injustice. Alors que la Feder est décidée à régler définitivement les problèmes de l'école, le gouvernement est en train de violer de façon ostentatoire les textes. » Concernant la radicalisation de la Feder et l'avenir de l'école sénégalaise, Dame Mbodj s'est voulu clair : « il y a de quoi avoir peur pour l'école sénégalaise. Nous ne réclamons que nos droits et à ce titre, nous demandons au peuple d'arbitrer en disant la vérité au gouvernement de Macky Sall. Je profite de cette tribune pour apporter des précisions : Seydou Guèye n'a pas dit vrai, l'État nous doit 85 milliards au lieu de 32 milliards. Nous ne reculeront pas.... »
Après Mbour, la Feder compte se déployer à l'intérieur du pays pour mieux imprégner les populations...
Jeudi 8 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :