L’Agence de Gestion du Patrimoine Bâti de l’État : Le Dr Yaya Abdoul Kane engage ue résiliation de 359 conventions irrégulières.


Avec une dette de 34 milliards de francs CFA due aux bailleurs de 2014 à 2020, l'Agence de gestion du patrimoine bâti de l'État a connu une situation très instable depuis quelques  années, si l'on se fie au propos de son directeur général, le Dr Yaya Abdoul Kane. "L'Agence de gestion du patrimoine bâti de l'État avait enregistré un dette due aux bailleurs, de 34 milliards 800 millions de francs CFA. Il y a eu des conventions qui n’ont pas fait l'objet de paiement de 2014 jusqu'à 2020", renseigne le directeur général de l'AGPBE.

Avec l'appui du gouvernement qui a mis à la disposition de l'agence une enveloppe de 35 milliards de francs CFA, le Dr Yaya Abdoul Kane de souligner que la situation commence à s'améliorer considérablement. 
"Suite à l'instruction du président de la République, le ministère de l'économie et des finances a mis à la disposition de l'agence une enveloppe de 35 milliards de francs CFA pour l'apurement de cette dette.
Au 31 décembre 2019, la totalité de la dette a été entièrement payée. Ce qui est une première", s'est félicité le Dr Yaya Abdoul Kane, qui indique toujours que pour l'exercice 2020, le premier trimestre a été entièrement réglé.

Parallèlement à ces efforts du gouvernement pour l'apurement de la dette, le directeur général de l'AGPBE engage la résiliation de 359 conventions irrégulières. "Une résiliation de 359 conventions irrégulières a été engagée dans l'effort de rationaliser les dépenses. Car suite à l'audit au niveau de Dakar et des autres régions, nous avons constaté des conventions irrégulières", précise le directeur général...
Jeudi 16 Juillet 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :