Khalifa Sall faisant allusion à ses co-prévenus : « Ils peuvent se défendre comme ils veulent, je les comprends »


Khalifa Sall faisant allusion à ses co-prévenus : « Ils peuvent se défendre comme ils veulent, je les comprends »
Khalifa Sall a répondu aux questions de Me Leyti Ndiaye, un des avocats de la défense, qui l'a interpellé sur l'attitude de certains de ses co-prévenus. Ce qui a suspendu toute l'assistance aux réponses du Maire de Dakar, qui s'est interdit de "juger" les percepteurs de la Ville, qui ne veulent pas parler de fonds politiques.  
Invité à réagir aux propos de Mamadou Oumar Bocoum, ancien percepteur de la Ville de Dakar, et son successeur Ibrahima Touré, qui nient l'existence de ces fonds à la Mairie de Dakar, Khalifa Sall a botté en touche. « Ils (Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré) peuvent se défendre comme ils veulent, je les comprends. Je ne juge pas les personnes, mais les faits sont têtus. Cette soit-disant caisse d'avance constitue des fonds politiques. Vous voulez que je juge mes jeunes frères (ses co-prévenus), non je ne le ferai pas. Qu'ils nient l'existence de fonds politiques, je vous le concède", a-t-il réagi.  
Jeudi 8 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018