Khalifa Sall : « Les fonds politiques existent et continueront à exister le jour où je ne serai plus à la tête de la municipalité... »


« Les fonds politiques existent et continueront à exister ». C’est l’avis de Khalifa Sall, attrait avec ses co-prévenus devant la barre du tribunal de grande instance statuant en matière correctionnelle. « J’en suis sûr et certaine », répète l’édile. Il est revenu sur le mécanisme par lequel les fonds politiques sont logés dans les fonds communs.
« Les fonds sont votés par le Conseil municipal. Le portage administratif et financier des fonds politiques relève du contexte, de l’administration et de l’institution », explique le maire. Pour le budget, dit-il, les fonds viennent des impôts et ils varient selon les investissements.
« Cette année, nous avons un budget de 58 milliards que nous ne dépasserons pas. Nous nous étions convenus à une gestion vertueuse, transparente. C’est pour cela que nous avons mis nos marchés sur Internet. A l’époque, j’avais même fait une déclaration de patrimoine qui m’a valu, d’ailleurs, des railleries », s’est souvenu le maire de Dakar.
Son procès se poursuit…
Jeudi 8 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :