Journée Nationale du Nettoiement / Macky Sall : « Nous ne pouvons plus tolérer l'occupation anarchique de l'espace et la législation de la loi sur les plastiques sera appliquée dans toute sa rigueur »


Ce samedi est une journée spécialement dédiée au nettoiement, ou plutôt à la conscientisation citoyenne à la propreté et à la gestion de l'espace public.
Ainsi, le président de la République accompagné du ministre de l'urbanisme, du logement et de l'hygiène publique, du gouverneur de Dakar, du préfet, d'Aïssata Tall Sall et de la première Dame, a procédé au lancement de la journée nationale du nettoiement en commençant par son fief à Mermoz.

Dans son discours, à la place de l'indépendance, le chef de l'État s'est félicité de ce début d'initiative citoyenne en remerciant tous les acteurs qui se sont résolumment engagés en commançant par le ministère de l'Hygiène publique et de la mairie de Dakar.

« Il faut que cette place redevienne comme un centre d'attractivité pour les citoyens ». Ainsi s'exprimait le président en faisant allusion à la place de l'indépendance mais aussi, il a tenu à lancer un appel fort aux 13 autres régions qu'il n'a pas pu visiter, en leur disant « qu'il aura à se rendre compte des efforts qui seront faits en  matière de propreté et que le grand prix du chef de L'État pourra même, être gagné par des régions comme Fatick, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Matam, Louga etc... »

En outre, le président Macky Sall, annoncera la mise en place d'une brigage spéciale qui sera naturellement dotée de moyens juridiques comme matériels pour surveiller et accompagner ces actions sur le désencombrement, mais aussi veiller sur la gestion des « gravats de chantiers car, il est innadmissible de laisser ces gens abandonner leurs gravats de chantier dans les rues », prévient le président.

Une invite aux riverains de la place de l'indépendance a aussi été lancée par le chef de l'État pour qu'ils sachent qu' « il y'a une législation qui est établie et qui rappelle que c'est le maire de la ville qui définit le code des couleurs, de la peinture et qu'il faut que ces gens puissent se conformer à cette règle... » À cet effet, le président notera que des instructions seront données au préfet pour l'application de cet arrêté.

Pour terminer, abordant la question de la culture de la propreté, le président dira que « la loi sur la législation concernant la gestion des déchets plastiques sera appliquée dans toute sa rigueur. Il faut changer de comportement sur cet aspect lié au plastique ». Il rappelera que ces plastiques, ont trop fait de mal à notre planète, « il faut que des mesures fermes soient prises après de nombreuses discussions et échanges sur la question. »
Samedi 4 Janvier 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :