INONDATIONS À TOUBA - Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre désamorce in-extremis une bombe de frustrations


INONDATIONS À TOUBA - Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre désamorce in-extremis une bombe de frustrations
C'est à croire que les autorités de l'État du Sénégal manquent de comprendre que les inondations à Touba ont pris des proportions inquiétantes allant jusqu'à menacer la vie des populations. À Keur Niang, les dernières pluies ont délogé 73 familles de leurs domiciles et détruit l'essentiel de leurs matériels électroniques et électroménagers.  Plusieurs maisons ont vu leur leurs murs de clôture céder sous le poids des eaux pluviales. D'autres menacent ruine, désormais. Ce calvaire vécu depuis le début de l'hivernage a fini d'exaspérer les habitants des quartiers de Ndamatou, Darou Marnane et de Keur Niang... Keur Niang qui a sombré sous le poids de l'eau à cause de l'incapacité de son bassin à résister malgré la décision récemment de l'Onas de doubler la conduite.

Face à l'absence de réaction des autorités ou face à ce timide engagement montré à travers des  tournées qui n'ont été que pour ajouter de l'huile sur le feu, une bombe de colère s'est formée. C'est in-extremis qu'elle n'explosera pas.

 Le pire a été évité grâce à une visite inattendue, mardi, de Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre auprès des sinistrés. Le porte-parole du Khalife Général des Mourides était discrètement allé partager la douleur des familles touchées par les inondations et leur promettre des mesures d'urgence pour les soulager. Ce mercredi, une délégation dirigée par l'exécutif local a effectué une tournée dans les zones concernées où l'on veut avoir des solutions structurelles et non conjoncturelles...
Mercredi 3 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :