IL FUT RICHE ET IL FUT FIDÈLE - Darou Salam se rappelle Mame Cheikh Anta Mbacké, ce singulier disciple de Cheikh Ahmadou Bamba


IL FUT RICHE ET IL FUT FIDÈLE - Darou Salam se rappelle Mame Cheikh Anta  Mbacké,  ce singulier disciple de Cheikh Ahmadou Bamba

Ce jeudi, la communauté Mouride célèbre celui qui fut le premier argentier de la confrérie et le Premier Cheikh de Cheikh Ahmadou Bamba. Ces deux casquettes font de Mame Cheikh Anta Mbacké l'une des figures religieuses qui auront le plus marqué l'histoire du Mouridisme. Il vécut l'essentiel de son existence dans la maison de la paix : Darou Salam.


Darou Salam, la première capitale du mouridisme fut fondée en 1884 par Cheikh Ahmadou Bamba lui -même. Ce dernier y résida deux ans, et c'est là où ses illustres fils, Serigne Mouhamadou Moustapha et Serigne Fallou Mbacké ont vu le jour.
Quand il apprit de Dieu l'existence d'une cité qui était la sienne et qui se nommait Touba, il légua le village à son jeune frère et lieutenant, Mame Cheikh Anta, âgé alors seulement de 18 ans avec 99 autres talibés. L'homme fut exceptionnel à tous les niveaux et méritait la confiance totale de celui qui fut pour lui un guide spirituel plus qu'un frère.

L'histoire retiendra que  Mame Cheikh Anta  avait courageusement choisi de se rendre au Gabon auprès du Cheikh, exilé. Ce dernier lui remit tous les manuscrits compilés pendant ses 7 ans d'Exil. Ces manuscrits furent édités par ses propres soins et eut l'agrément et les congratulations du Cheikh:<< ...ce magnifique travail me satisfait à tout point de vue, qu' Allah vous le paye  à sa juste valeur >> lui dira-t-il notamment.


Mame Cheikh Anta eut l'insigne honneur et le grand privilège, de s'entretenir avant tout le monde, en tête à tête avec le Cheikh, fraîchement revenu d'exil. Et ce fut sur la demande de ce dernier, depuis l'enceinte  du bateau qui venait d'accoster au port de Dakar. C'est à l'issu de cet entretien émouvant et pathétique, que Cheikh Ahmadou Bamba, décréta le Magal de Darou Salam, comme l'ultime étape qui va marquer son retour au pays, auréolé de gloire.

Mame Cheikh Anta retourna alors à Darou Salam auprès des siens et se mit à préparer les festivités devant commémorer le retour de son guide spirituel..
Rien ne sera négligé, de l'assainissement aux victuailles. Les arbres furent décorés et même le sol fut imbibé de parfum. Le Cheikh et sa délégation entrèrent  à pied à Darou Salam pour rendre hommage à la cité, comme le fit le Prophète Mohamed, PSL, en entrant à Médine.

Le Magal de Darou Salam prend ainsi ses droits avec l'aval  de Cheikh Ahmadou Bamba qui a assisté à la première édition. Cette journée est réputée être celle de la récompense, et du repentir de tous ceux qui y prennent part. 

Au-delà de la personne de Mame Cheikh Anta Mbacké, c'est ce retour triomphal d'un homme qui était donné parti pour ne plus jamais revenir, qui est célébré.


( Dakaractu avec Serigne Mamoune Mbacké ibn Serigne Modou Rokhaya Mbacké)
Jeudi 2 Août 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :