Escroquerie : M. Souaré soutire des cargaisons de produits de plus de 50 millions FCFA à ses fournisseurs et disparaît.


Escroquerie : M. Souaré soutire des cargaisons de produits de plus de 50 millions FCFA à ses fournisseurs et disparaît.

Il ressort des débats d'audience que le prévenu, M. Souaré, est coutumier des faits d'escroquerie qui l'ont amené ce 5 août, devant la barre de la Chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar. En effet, il est reproché au mis en cause  d'avoir manœuvré pour obtenir diverses marchandises auprès des commerçants A. Faye, M. M. Sarr et B. D. Ndiaye.

Face au juge, la dame A. Faye explique le modus opérandi du mis en cause.

« Il est venu négocier avec moi une cargaison de dattes. On est tombé d'accord sur le prix et il a décidé de me faire une avance par deux chèques de 6 millions Fcfa revenus impayés. Lorsque je l'ai appelé pour lui en parler, il m'a dit qu'il va revenir me remettre de l'argent en liquide. Il est repassé et m'a remis l'argent sans même attendre que je procède au comptage avant de disparaître depuis lors. Je lui ai cédé 1.600 caisses de dattes et il me doit 19 millions Fcfa », a expliqué A. Faye.

Pour se défendre, M. Souaré a réfuté les faits d'escroquerie avant de confier que la dame A. Faye et et les autres plaignants de la partie civile versaient dans le mensonge.

« Ils ne disent pas la vérité. Je reconnais avoir pris de la marchandise chez eux, mais je ne les ai pas escroqués. J'ai donné à chacun d'eux un acompte que je devais compléter », dira-t-il.

Interpellé sur l'argent recouvré après la vente des marchandises, le prévenu n'a pas convaincu la cour et reconnaît avoir eu des difficultés pour payer sa dette.

« J'ai eu des problèmes à écouler certains produits et à régler ma dette avec eux », s'est justifié M. Souaré.

Dans sa plaidoirie, la partie civile a assuré que les faits d'espèce sont une vaste escroquerie menée par le sieur M. Souaré. « Mme le juge, dans cette affaire, Il y'a 4 parties civiles qui se sont constituées contre le mis en cause avec une somme qui peut aller jusqu'à 50 millions Fcfa. M. Souaré a joué des tours à ces personnes qui ne comptent que sur leur commerce pour subvenir à leurs besoins. Au-delà de les avoir escroqués, il leur a causé des préjudices », ont confié les conseils des plaignants. Les avocats qui relèvent que les faits d'escroquerie ne souffrent d'aucun doute ont invité la cour à déclarer coupable M. Souaré et le condamner à la peine qui plaira à la juridiction. Ils ont par ailleurs, réclamé une trentaine de millions Fcfa en guise de réparation des dommages causés à tous les prévenus dont 20 millions Fcfa à la plaignante, A. Faye.

 

 

 

Dans son réquisitoire, le parquet est revenu sur l'ensemble des éléments incriminant le mis en cause.

« M. Souaré a pris de la pâte alimentaire pour 10 millions Fcfa, du Thé à hauteur 8 millionsFcfa et des dattes pour 19 millions Fcfa au détriment de M. M. Sarr, B. D. N et A. Faye. Le tout avoisine les 70 millions Fcfa. Nous remarquons dans cette affaire la mauvaise foi du mis en cause », a expliqué le ministère public qui a requis 5 ans d'emprisonnement dont 3 mois ferme.

Pour la défense assurée par Me Mbaye Diagne, M. Souaré est un commerçant qui a été constant dans ses déclarations. « Il dit avoir versé un acompte. Ces chèques qu'il leur a donné constituent une garantie selon leur jargon. 2 chèques de 6 millions Fcfa ont été remis à la plaignante. L'erreur ici c'est le fait qu'il ait fait 2 chèques qu'il pouvait réunir en un. Mon client vous l'a dit, il a du mal à payer son dû, mais cela ne fait pas de lui un escroc », a soutenu l'avocat. Pour étayer ses propos, le conseil dira que les plaignants ont accepté les chèques sans provision.

« Nous estimons que l'escroquerie n'est pas avérée. Sous ce rapport, nous demandons à ce qu'il soit purement et simplement relaxé. Si vous considérez qu'il est fautif, Mme le juge, nous demandons une application bienveillante de la loi pénale », a plaidé Me Diagne en faveur de M. Souaré.

Dans sa délibération, la cour a déclaré M. Souaré, coupable des faits d'escroquerie et l'a condamné à 2 ans d'emprisonnement dont 6 mois ferme avec le paiement d'une caution de 28 millions Fcfa au préjudice des plaignants.

Vendredi 6 Août 2021
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :