Enterré en catimini : mort suspecte d’un Sénégalais en Algérie


Enterré en catimini : mort suspecte d’un Sénégalais en Algérie
La famille Diallo établie à Mbour Toucouleur a perdu un des siens en Algérie. Il s’agit de Sakho Diallo, un émigré qui vivait au pays de Bouteflika depuis 10 ans. Il est décédé avant-hier. Selon le jeune frère du défunt Moussa Diallo, c’est un ami de Sakho Diallo qui a avisé la famille à Mbour. A l’en croire, l’on raconte que Sakho a reçu une barre de fer sur la tête dans un chantier. Le choc a été tellement violent qu’il a perdu la vie sur le coup. Et puisque le chantier se trouve dans une zone enclavée, ils ont fait la prière mortuaire sur place avant d’enterrer le défunt. Cependant, la famille, qui doute des circonstances de la mort de Sakho Diallo, demande à l’Etat et au Directeur des Sénégalais de l’Extérieur Sory Kaba d’élucider l’affaire parce qu’il n’y a pas de certificat de genre de mort, ni d’autopsie. D’ailleurs, lorsque la famille a demandé à l’ami de Sakho Diallo le certificat de genre de mort, ce dernier lui a tout simplement répondu qu’il lui en cherchera. A cause de ces zones d’ombre, la famille Diallo soupçonne un meurtre commis sur son fils. Le défunt, qui doit avoir la quarantaine, laisse derrière lui trois enfants et une veuve qui vivent à Mbour.

L'As
 
Mercredi 17 Octobre 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :