Championnats du Sénégal (Ligue 1&2) : Après 11 journées disputées, les arbitres courent derrière leurs honoraires impayés.


Après onze journées jouées dans le championnat Sénégalais, aussi bien en ligue 1, dans l’élite, que dans la seconde division (L2), les arbitres courent derrière leurs honoraires. Cette situation loin d’être inédite dans le football local sénégalais, est dénoncée dans les coulisses des stades. 

 

Selon le président de la commission centrale des arbitres du Sénégal (CCA), Amadou François Guèye, contacté par la rédaction de Dakaractu, les faits sont avérés et une solution serait en train d'être trouvée au niveau de la ligue pro…

 

Après un démarrage plus que tardif, le championnat (L1e et L2) Sénégalais qui a repris ses droits en début décembre 2019 (7decembre), connaît encore quelques difficultés. Ce, malgré les 150 millions FCFA injectés par la fédération Sénégalaise de football (FSF), en appoint à la Ligue pro. À ce propos, le président de la commission centrale des arbitres du Sénégal (CCA), Amadou François Guèye s’est montré particulièrement prudent. 

 

À la limite sur la retenue, Mr Guèye qui a avancé ne pas détenir avec exactitude les données concernant ces retards de paiement, a fini par reconnaître qu’il y avait bel et bien des arriérés dus aux hommes en jaune et noir.

 

Une situation qu’il a d’ailleurs déplorée. « Ce n’est pas un fait nouveau dans le championnat Sénégalais. Ce n’est pas la première fois qu’on nous doit de l’argent », lâchera-t-il sur un ton teinté de désolation. Une intonation qui cachait à peine sa résignation face à cette récurrente problématique. 

 

Cependant, Amadou F. Guèye d'ajouter : « Des solutions sont en train d’être trouvées au niveau de la ligue Pro et de la fédération pour ramener la situation à la normale », renseigne le président de la commission des arbitres du Sénégal.

 

Après 154 matches joués (77 en L1 et 77 en L2) sur les pelouses Sénégalaises, un boycott des stades n’est pas encore à l’ordre du jour,  a cependant précisé Amadou François Guèye. Une mesure qui aurait pu complètement bloquer le déroulement du reste de la compétition à deux journées de la trêve.

Mercredi 26 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :