Baptême du feu réussi avec les Lions : Edouard Mendy, le saint sauveur de Bata

Pour sa première titularisation avec les Lions, Edouard Mendy a mis tout le monde dans… ses gants. Le gardien de but de Reims a rassuré et mis en confiance sa défense avec des arrêts et sorties de grande classe. La concurrence au poste n’a jamais été aussi rude en sélection nationale.


Baptême du feu réussi avec les Lions : Edouard Mendy, le saint sauveur de Bata
Il a fait mieux que ses deux coéquipiers Abdoulaye Diallo et Alfred Gomis, qui n’ont pas su garder leurs cages inviolées, lors de leur première sortie respective avec les Lions. Aligné contre le Ghana et le Havre AC en mars 2015, Abdoulaye Diallo avait encaissé 1 but au cours de ses rencontres. Le Sénégal s’était imposé à chaque fois sur le même score de 2 buts à 1.
 
Aligné lors de la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, Alfred Gomis découvrait le stade «Père Léo» pour sa première sélection. Le Sénégal battait l’Afrique du Sud (2-1) avec des buts d’Opa Nguette et Kara Mbodj. Sa deuxième n’a pas été une
réussite contre Madagascar (2-2), en
match comptant pour la 2ème journée
du groupe A. Le gardien de Spal avait mal jugé la trajectoire de la balle sur le second but malgache. Il a ensuite enchaîné contre le Soudan
sans prendre de but. 
 
Samedi, Édouard Mendy a confirmé sa bonne entame de saison en club. Il a montré que ses 8 clean sheets d’affilée ne tombaient pas du néant. Mais que c’est la résultante de sa régularité, de son abnégation pour le travail et son envie de progresser. Il a convaincu les plus  sceptiques et les nostalgiques de Cheikh Seck, Tony Sylva, entre autres portiers de légende des Lions. 
 
Mendy fait mieux que Diallo et Gomis
 
Le Rémois a été impérial sur sa ligne
en sortant des parades de classe mondiale montrant qu’il ne s’agit pas de s’appeler Buffon, Courtois ou Navas pour être bon sur sa ligne. Sollicité à la 20ème minute par Pedro Mba Obiang, il capte le ballon sans danger. Il joue même le rôle de deuxième libero sur cette passe en profondeur destinée à Ruben Belima et devance la course de l’Équato-guinéen pour couvrir sa défense centrale. 
 
Le tournant du match c’est cette claquette de la main gauche opposée sur une volée de Pablo Ganet (76’). Le public du stade de Nkoantoma de Bata croyait déjà à l’égalisation. À la fin du match, il s’est exprimé sur cette première réussie. «Mes coéquipiers m’ont mis à l’aise et après ça devient plus facile. La concurrence est saine et le coach a dit que cela faisait longtemps qu’il ne disposait pas de trois gardiens numéro 1. Que ça soit Alfred (gomis), Seydou (Sy) et Abdoulaye (Diallo), nous allons faire le boulot. C’était ma première et nous avons gagné. Je pense que c’est l’essentiel», mentionne-t-il. Abdoulaye Diallo et Alfred Gomis sont menacés, si Édouard Mendy reste sur sa lancée avec Reims. 
 
                                                      Record
Mercredi 21 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :