5ème SIG franco-sénégalais: Les premiers ministres Amadou Ba et Elisabeth Borne co- président l’événement centré sur la jeunesse.


Le premier ministre du Sénégal, Amadou Ba et son homologue de la République de France, Elisabeth Borne co-président, ce 8 décembre 2022, le cinquième Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais (SIG) au Château de Champs-sur-Marne (77) en France. L’événement vise le renforcement de la coopération entre les deux (2) pays.
 
Cette rencontre sera l’occasion de réaffirmer le caractère privilégié de la relation bilatérale franco-sénégalaise et de souligner l’ampleur de la coopération entre les deux états, à travers l’adoption de nouvelles feuilles de route et la signature de plusieurs accords bilatéraux. Créé en 2015 pour coordonner les multiples volets de la relation bilatérale entre le Sénégal et la France, le Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais (SIG) se réunit alternativement à Paris et à Dakar. Il constitue un cadre de discussion et de décision unique entre les deux pays. Les deux parties se retrouvent après deux reports en 2020 et 2021 en raison de la pandémie de COVID-19.
 
Partenaire privilégié, la France demeure le premier fournisseur du Sénégal avec une part de marché mesurée à 15,7% en 202O. Les échanges commerciaux entre les deux pays sont établis à 876 millions d’Euros (plus de 574,6 milliards FCFA) en 2020. La France est également un partenaire du Sénégal dans la réalisation de projets tels que le TER ou encore le BRT.
 
L’agenda de ce rendez-vous incontournable tournera autour des questions d'éducation, de sport et culture, de développement économique, d'agriculture durable.
 
Pour ce 5ème SIG, la jeunesse sera au premier rang des priorités.  Dans le cadre de leur coopération historique, le Sénégal et la France ont toujours accordé une place de choix à la jeunesse, à l'égalité femmes-hommes, à l'éducation et à la formation, à la recherche, à l'innovation et à l'employabilité. 
 
La souveraineté alimentaire mais aussi la défense et la sécurité seront aussi au centre des enjeux du fait notamment que le Sénégal est frontalier d'une zone sahélienne touchée par le terrorisme et les migrations. La France et le Sénégal sont engagés dans la lutte contre le phénomène terroriste. Les partenaires confirment la priorité donnée à la lutte contre la menace. La détection des cellules terroristes et leur mise hors d'état de nuire constituent une priorité majeure. Pour rappel le Sénégal s’est doté d’un cadre interministériel d'intervention et de coordination des opérations de lutte
Jeudi 8 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :