50 ans après la mort d'Oumar Blondin Diop : ses proches lui consacrent 72 h d'activités en hommage


Depuis sa mort il y a 50 ans, la famille et les proches d’Oumar Blondin Diop ne cessent de pleurer la mort de ce martyr. 

Pour rappel, cet intellectuel révolutionnaire, panafricaniste et figure du mouvement post soixante-huitard, est mort en détention le 11 mai 1973 sur l’île de Gorée, sous le régime de l’ancien président Léopold Sédar Senghor. 

Pour cette année 2023, la famille et les proches d’Oumar Blondin lui ont consacré 72 heures  d'hommages.

L’événement entamé ce jeudi a démarré par une séance de récital de Coran, suivie de prières de recueillement au cimetière des abattoirs où repose Oumar Blondin. La journée s’est ensuite poursuivie par des débats à l’université Cheikh Anta Diop avant de se terminer par la projection du film documentaire réalisé par Dieydi Djigo, au complexe cinématographique Ousmane Sembène.

Dans la journée du vendredi, la cérémonie s'est prolongée  à l’hôtel de la ville de Dakar, par la présentation du livre inédit : « Nous voir nous-mêmes du dehors. Réflexions politiques d'Oumar Blondin Diop (1967-1970) », compilé par l'historien Florian Bobin, suivi de témoignages sur Oumar Blondin Diop en présence de sa famille, de ses camarades et contemporains.

Les 72 heures d’activités s'achèveront demain samedi, au musée des civilisations noires par une projection du film « Juste un Mouvement », en présence du réalisateur Vincent Meessen suivi d’échanges sur l'héritage de la génération d'Oumar Blondin Diop...
Samedi 13 Mai 2023
Dakaractu




Dans la même rubrique :