2019/ PRÉMICES D'UNE CANDIDATURE : Alioune Badara Cissé va-t-il démissionner le 24 août pour affronter Macky ?


Ses faits et gestes, ses actes posés depuis quelques mois, ses sorties médiatiques on ne peut plus offensantes vis-à-vis du Président Macky Sall, de sa politique et de son parti, son attitude de défiance à l'égard de certains responsables de l'Alliance Pour la République... montrent à suffisance, si besoin en est, qu'Alioune Badara Cissé ne vogue plus dans le même sens que son  '' ancien '' mentor Fatickois.


Tout laisse croire désormais que le médiateur de la République s'est inscrit dans une logique de confrontation avec ses anciens partenaires qui le soupçonnent de mûrir un plan d'action politique qu'il voudrait voir aboutir en 2019. 

ABC se préparerait-il à prendre part à la prochaine présidentielle ? Voilà la question qui mérite d'être posée.

Le cas échéant, il aurait effectué une partie du chemin pour avoir sillonné le pays, eu des contacts avec des personnalités politiques comme religieuses, discuté avec des structures politiques comme syndicales dans le cadre de ses fonctions. Il pourrait aussi se prévaloir d'une bonne organisation  mécanique derrière lui. Ses partisans sont massés dans des structures qui savent travailler harmonieusement dans la discrétion. C'est à peine qu'on n'ose pas dire que le Saint-Louisien n'a jamais oublié ou abandonné son patrimoine politique.

S'il se décidait à affronter le Président Macky Sall en 2019, Alioune Badara Cissé aura jusqu'au 24 août prochain pour démissionner de ses fonctions de médiateur de la République. Ceci lui permettra d'observer le délai de neutralité de 6 mois à lui imposé par les textes. Affaire à suivre...
Lundi 30 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :