Vrai-Faux décret, mésentente avec le Pr Seydi, "conflit entre IRESSEF et IPD" : Les mises au point de Abdoulaye Diouf Sarr qui mettent fin aux supputations...


C'est sans langue de bois que le ministre de la santé et de l'action sociale s'est exprimé ce dimanche au cours de l'émission hedbomadaire "Jury du dimanche sur IRadio" sur certains points concernant l'actualité surtout celui relatif au décret portant sur l'honorariat des anciens présidents du Conseil économique, social et environnemental.

 

Abdoulaye Diouf Sarr, interpellé sur cette question laisse clairement entendre qu'il n'y a point de faux décret. Selon le Coordonnateur  des cadres de l'Alliance pour la République, l'honorariat n'est pas une invention encore moins, une création de leur gouvernance. "Il n'y a rien de nouveau dans ce dossier qui suscite tant de polémique. L'honorariat est juste un régime, permettant de donner des honneurs à des personnes par rapport à des services rendus. Donc, même s'il se garde de  prononcer des montants, le ministre de la santé et de l'action sociale avoue néanmoins des avantages qu'offre l'honorariat.

 

"Aucune mésentente entre le Pr Moussa Seydi et moi..."

 

Abdoulaye Diouf s’attendant très  probablement à une question sur sa relation avec le Professeur Moussa Seydi, tiendra à déplorer "ces spéculations venant de partout et qui ne trouvent pas leur sens dans le contexte sanitaire dans lequel se trouve le pays".

En plus, Abdoulaye Diouf Sarr affirme avoir de bonnes relations avec le chef de service des maladies infectieuses de l'hôpital Fann. "Il n'y a jamais eu de mésentante entre nous. Nous travaillons main dans la main dans la gestion de la maladie au coronavirus", affirmera le ministre de la santé et de l'action sociale.

 

Avant de boucler ce point sur la gestion de la pandémie, le ministre Diouf Sarr estime que sa posture n'est pas de gérer un conflit entre l'institut de recherche en santé de surveillance épidmiologique et de formation (IRESSEF) et l'institut pasteur de Dakar( IPD), mais plutôt d'apprécier l’apport et le rôle déterminant qu'ils   jouent dans ce contexte particulier de gestion de la pandémie du coronavirus.

 

Dimanche 31 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :