(VIDÉO) OUSMANE DIAKHATÉ (Rasiaat) : "Nous huiliers, sommes inquiets... Le Pse ne prévoit pas de laisser l'arachide aux Chinois... Vingt-mille emplois menacés"


Les huiliers de Touba sont inquiets! Aucune graine n'est encore tombée dans leurs escarcelles, alors que la campagne arachidière bat son plein depuis quelques semaines. Suffisant pour qu'ils sortent de leurs gonds et manifestent leur désespoir. Pourtant, affirme Ousmane Diakhaté, le Secrétaire général du RASIAAT (Regroupement des Acteurs du secteur Industriel et agroalimentaire de Touba), rien ne pouvait laisser augurer une telle catastrophe au vu des efforts conséquents consentis par le Président Macky Sall pour redynamiser le secteur de l'agriculture et de l'huilerie. 

" Le Président Macky Sall a revigoré l'agriculture et depuis qu'il a accédé au pouvoir en 2012, il n'a cessé de multiplier ses efforts. Il a soutenu les paysans en augmentant le prix au producteur. C'est pourquoi le secteur de l'arachide, globalement, lui doit beaucoup". Hélas, semblera dire Ousmane Diakhaté, les choses commencent à bouger dans le mauvais sens. Avant de poursuivre : " Malheureusement, ces acquis sont en train de s'effriter à cause du très mauvais déroulement de la campagne arachidière. Nous sommes dans un total désoeuvrement à cause des Chinois qui achètent l'arachide. Et pourtant, aucun Sénégalais ne peut aller acheter un kilo d'arachide ou un gramme de coton en Chine. Dans le Pse, il ne figure nullement que l'arachide devrait être acheté par ces Chinois. Il y est plutôt prévu sa transformation et sa consommation au Sénégal. Nos usines ne fonctionnent pas et 20.000 personnes sont  menacées de chômage." 
Le plaidoyer s'est tenu au cours d'une rencontre de crise déroulée par le Rasiaat qui a voulu harmoniser les positions des huiliers de Touba et inviter l'État du Sénégal à prendre les dispositions qui s'imposent. 
Lundi 30 Décembre 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :