Toubab Diallaw : Des femmes de Ranérou outillées en gestion d’énergie renouvelable.


Après avoir ouvert ses portes à Toubab Dialaw, le centre pour l’autonomisation des femmes dans le domaine de l’énergie solaire, a formé de nombreuses femmes issues des zones rurales non électrifiées du Sénégal et de la sous-région, à l’installation des systèmes solaires autonomes.

Lors d’une cérémonie de graduation de "Maman Solaire" qui s’est tenue le 19 mai, des femmes  habitantes  de Ranérou (centre) ont reçu leurs attestations de fin de  formation. « Aujourd’hui c’est la graduation de la deuxième cohorte de "Maman Solaire". Elles viennent de villages très reculés du pays.  C’est une zone jugée  prioritaire par les agents de l’État, car il n’y a pas d’électrification. C’est pourquoi, elles ont été sélectionnées. L’équipe qui les a accompagnées durant cinq mois va continuer avec elles jusque dans leurs villages pour assurer le suivi. Au terme de leur formation, ces femmes bénéficieront de kits pour électrifier leurs ménages et retourneront dans leurs villages. L’objectif, c’est d’outiller les femmes contre la précarité grâce aux énergies renouvelables. Cette subvention permettra à BCI de former des femmes qui deviendront des professionnelles en énergie solaire, des formatrices et des micro-entrepreneurs… », selon la chargée du projet.

Cette initiative est le fruit d’une convention signée entre Barefoot Collège International (BCI) une Organisation non gouvernementale (ONG) qui accompagne les femmes rurales au Sénégal et la filiale sénégalaise du groupe émirati DP World, spécialisée dans les solutions de logistiques.
Vendredi 20 Mai 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :