Tivaouane Peulh / Cité Namora : « Badiane est revenu avec des gros bras pour imposer sa loi dans cette cité. Il est en train de détruire des constructions appartenant à autrui sans autorisation. » (Bineta Sock, habitante)


Suite et pas fin dans l’affaire Namora! Les habitants de cette cité à polémique montent au créneau pour cette fois ci dénoncer les agissements du promoteur Alioune Badara Badiane, qui selon eux, veut faire main basse sur l’unique poste de santé de la dite cité.

Selon Bineta Sock, porte-parole des populations de la Cité Namora, « il est revenu avec des gros bras pour imposer sa loi dans cette cité. Actuellement il veut s’accaparer de cette infrastructure. Les Sénégalais savent bien que Namora est l’arnaque du siècle. Alors on veut savoir qui va régler ce problème? C’est l’État du Sénégal ou le sieur Badiane qui est un escroc notoire, élargi de prison… » , dira-t-elle.

Des arbres ont été abattus et des engins sont en train de faire des terrassements sous le regard médusé des populations, selon cette dernière. « Ils sont en train de détruire des constructions appartenant à autrui sans autorisation. L’insécurité règne actuellement dans notre cité et ils sont en train de faire ce qu’ils veulent ici sans être inquiétés et cela au nom de quoi? Mais nous on ne va pas se laisser faire …» , a -t- elle ajouté lors d’un point de presse organisé ce 20 juin à Namora Tivaouane Peulh. 

Pour rappel, ce projet de construction de logements sociaux avait été initié par l'ancien président de la République Me Abdoulaye Wade pour lutter contre les inondations et les bidonvilles. Sur ce projet, des émigrés de la diaspora avaient investi de l'argent, pour obtenir des terrains. Ce qui lui avait permis d'encaisser une somme estimée à plus de 1 milliard de francs cfa. La plupart des gens ne sont pas remboursés à défaut d'entrer en possession de leur bien.

Le patron de Namora avait nié les accusations, ce qui n’avait pas empêché la justice de l'inculper et de le placer sous mandat de dépôt. Étant malade, Alioune Badara Badiane sera interné au pavillon spécial pendant des mois. Finalement, après plusieurs demandes de liberté provisoire de sa part, la Chambre d'accusation va accéder à cette demande...           
Dimanche 20 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :