Tensions récurrentes au sein du PS : Alioune Ndoye, Serigne Mbaye Thiam, Jean Baptiste Diouf, la guerre des trois !

Le parti socialiste, premier parti à être implanté au Sénégal, est en train de traverser une zone de turbulence. Malgré la relative stabilité qu’a connue la formation sous l’ère Tanor Dieng, les soubresauts notés depuis l’avènement de Aminata Mbengue Ndiaye à la tête de la formation des verts donne du grain à moudre aux analystes politiques.



À tous les étages de la formation politique, l’indiscipline de parti et la dissidence font loi. Les ego se toisent et les paroles volent bas. Bombe à retardement ? Le parti va-t-il imploser sur l’autel des ambitions de succession de ces responsables actuels ?


 Le parti socialiste a connu par le passé des soubresauts. De Léopold Sédar Senghor qui avait fondé le parti en 1948, à Abdou Diouf qui lui succéda, la vie du parti a été souvent rythmée de divorces. Ousmane Tanor Dieng qui a tenu d’une main ferme le parti à la suite de la perte du pouvoir avait réussi tant bien que mal à fédérer les voix. C’est en 2019, après son alliance avec l’APR que certaines contestations ont commencé à naître, ce qui a valu le renvoi de Khalifa Sall et Cie.

 

Les démons semblent se manifester à nouveau au sein de la formation. Et le contrôle de certains postes stratégiques ou même de la tête du parti n’y est pas étranger.

 

Serigne Mbaye Thiam, le nouveau trouble-fête?

 

Nommé le 4 avril 2012 dans le gouvernement de Abdoul Mbaye, porte-parole du gouvernement et Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, il sera à l'issue du remaniement qui a lieu le 29 octobre 2012, nommé Ministre de l’Éducation nationale jusqu'au 7 avril 2019. 

 

Il est actuellement ministre de l’Eau et de l’Assainissement. Sa longévité dans le Gouvernement avait commencé à faire grincer des dents. Certains caciques du parti lui préféraient le maire de Yène Gorgui Ciss, crédité d’une base solide dans son fief qu’il tient d’une main de fer. Serigne Mbaye Thiam avait lâché ses chiens de garde sur Gorgui Ciss, en l’occurrence le secrétaire général de la coordination du Parti socialiste aux Parcelles Assainies, Mamoudou Wane qu’il avait réussi à caser à ses côtés. Si le ministre originaire de Keur Madiabel est un taciturne, il n’en est pas de même pour son collaborateur. 

 

En effet, Secrétaire National à la vie Politique du Parti Socialiste, Wane avait chargé sur ceux qui critiquaient la sortie de Serigne Mbaye Thiam quelques mois plus tard sur l’intérim du Secrétaire général Ousmane Tanor Dieng. Le porte-parole du parti, Abdoulaye Willane, en prendra pour son grade : « enclin à porter sa propre parole plutôt que celle du parti avec un lit de gaffes », avait-il dit. Il avait taxé l’accession de Aminata Mbengue Ndiaye « d’accident dans l’histoire du PS. »

 

Hier aux Parcelles Assainies et dans une ambiance indescriptible, il a sermonné le maire de Dakar-Plateau Alioune Ndoye à qui il reprochait de ne l’avoir pas « informé » de sa visite dans son fief. Malgré la solennité du déplacement de Alioune Ndoye (condoléances suite au décès d’un responsable de Taxawu Dakar), Mamadou Wane s’était encore fait voir de la plus mauvaise des manières.

 

Le patronat de Dakar divise Alioune Ndoye et Jean Baptiste Diouf

 

Sa guéguerre avec Serigne Mbaye Thiam n’est pas le seul point à régler pour Alioune Ndoye. Un problème et pas des moindres l’oppose à Jean-Baptiste Diouf, maire de Grand Dakar. La presse avait indiqué en effet, que cette situation résulte du fait que Alioune Ndoye pense qu’il est le patron de l’Union départementale de Dakar. 

 

Alors que Jean-Baptiste Diouf, deuxième adjoint à l’époque de la mise en place du bureau lors des renouvellements passés, est d’un avis contraire. Et à quelques mois des locales aucune solution ne semble avoir été trouvée. Les prétentions du parti socialiste devraient en prendre un sacré coup.

 

Si le secrétaire général du parti, Aminata Mbengue Ndiaye, semble minimiser les agissements de certains militants au sein du parti socialiste, le chaos n’est plus très loin. Les prétentions politiques des autres responsables du parti socialiste lors des locales, étant assez éloignées, cela épargne pour le moment la formation. Mais jusqu’à quand ?

Mercredi 25 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :