Tchad : 24 militaires tués par des djihadistes.


Ce mercredi 5 août, plusieurs soldats tchadiens ont été tués dans une attaque attribuée à des islamistes radicaux du groupe Boko Haram. Le préfet de la sous-région du Lac Tchad aurait confirmé la nouvelle aux journalistes de l’Agence France Presse.

Si on se réfère au récit de l’officiel tchadien, les militaires étaient en train de se reposer lorsqu’ils se sont fait surprendre par les djihadistes qui ont tué 24 parmi eux tandis que d’autres ont été blessés. L’attaque s’est produite à Tchoukou Telia, à 190 km au nord-ouest de la capitale, Ndjaména.


Périphérique du bassin du Lac Tchad où se rencontrent le Nigeria, le Tchad, le Niger et le Cameroun, cette localité est souvent ciblée par Boko Haram.

Mais selon des experts du groupe djihadiste qui opère dans le nord-est du Nigeria et dans le bassin du Lac Tchad, cet assaut pourrait bien être l’œuvre de la province de l’État Islamique en Afrique de l’Ouest. C’est la faction de Boko Haram reconnue par l’État Islamique et qui a tué depuis mai dernier Abubakar Shekau, chef de l’autre branche, la Jamahatu Ahlu Sunna li Dahwati wal Jihad (JAS). 

L’attaque n’est pas encore revendiquée...
Jeudi 5 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :