TAS : « Si le conseil ne prend pas toutes les décisions de droit qui s’imposent, il participerait au chaos qui est prévisible »


Les 16 candidats boycotteurs du dialogue se sont rendus ce lundi matin au Conseil constitutionnel pour le dépôt de leurs différentes requêtes. Dans les documents déposés, ils ont demandé au Conseil Constitutionnel d’en tirer toutes les conséquences nécessaires face à cette situation.

 

Sans quoi, dit Thierno Alassane Sall, « si le Conseil ne prend pas toutes les décisions de droit qui s’imposent, il participerait au chaos qui est prévisible » tient-il à alerter.

 

Toutefois, les 16 candidats ont dans leur requête évoqué trois points qui les tiennent à cœur et dont ils attendent solution : « Le Conseil doit fixer la date, il doit anticiper sur les risques de crise et enfin anticiper pour que le Sénégal n’entre pas dans une crise » liste le président du parti de la République des Valeurs.

 

A l’en croire, ils étaient au Conseil Constitutionnel pour déposer chacun en ce qui le concerne une requête pour constater la carence du président de la République de prendre les mesures qui s’imposent pour convoquer le collège électoral dans les délais requis.



« Cette carence pourrait entraîner notre pays dans une situation relativement grave. Cette fois, il faut que le Conseil soit très clair et précis » fait savoir TAS.
Lundi 26 Février 2024
Chamsidine Sane



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :